Chêne Pédonculé : Sens & Usage

Le chêne pédonculé est le chêne de nos forêts d'Europe, majestueux et imposant.

Le chêne pédonculé est le chêne de nos forêts d'Europe, majestueux et imposant.

En dépit de son nom latin, Quercus robur supporte moins les sécheresses que son cousin le chêne sessile, ce qui en fait une essence à la fois plus précieuse et plus menacée par le réchauffement climatique.

Pourquoi ?

Pourquoi planter des chênes pédonculés ?

Essence très répandue en Eurasie, le chêne pédonculé s’adapte très bien aux climats océaniques, sub-océaniques et continentaux modérés à humides. Avec le chêne sessile, il est la principale essence à vocation économique. Avec 4,5 millions d’hectares de forêts de chênes, la France détient près de 40% de la totalité de la superficie des chênes d’Europe. Elle est le premier producteur de chênes en Europe et le deuxième au monde, après les Etats-Unis. Le chêne est l’essence française par excellence.
Essence pionnière à post-pionnière, elle se développe sur des substrats variés, argiles, limon, sable, tourbe. Elle se développe bien sur des sols mésophiles qui ne sont ni secs ni trop humides, et mésophygrophiles (frais et humides). En période de croissance, le chêne pédonculé a besoin de plus d’eau que le chêne sessile, c’est pourquoi il est bien adapté à certaines régions (Bretagne, Mayenne, Auvergne) où les précipitations sont régulières, les sécheresses rares. A l’âge adulte, le chêne pédonculé supporte l’inondation, tout comme son gland, ce qui n’est pas le cas du chêne sessile.

Description

Chêne pédonculé - Description

EcoTree

Quercus robur, que l’on nomme en français chêne pédonculé, parfois chêne blanc, chêne à grappe ou chagne, est une essence forestière endémique de nos climats tempérés, que l’on trouve très couramment en France, plus rarement dans les régions méditerranéennes.
Cette essence à feuillage caduc ressemble beaucoup au chêne sessile ou rouvre et s’en différencie essentiellement par ses feuilles et ses bourgeons.
En effet, alors que le chêne sessile a un bourgeon directement assis sur le rameau, celui du chêne pédonculé est porté par un long pédoncule. Ses glands sont par ailleurs groupés et ses feuilles, plus rondes que celles du chêne sessile, présentent deux oreillettes à la base du limbe.
D’une hauteur moyenne de 25 à 35 mètres à l’âge adulte, certains spécimens atteignent les quarante mètres et ses dimensions peuvent être particulièrement imposantes lorsqu’il pousse isolé de ses congénères, avec un tronc allant jusqu’à 5 mètres de circonférence. Il vit aisément jusqu’à 500 ans, atteignant parfois le millénaire et même plus.
Il peut pousser très droit mais son houppier est irrégulier car ses grosses branches horizontales sont noueuses et son feuillage dense mais percé d’éclaircies. Son écorce brun-gris est lisse et brillante chez les jeunes sujets, jusqu’à 20 ou 30 ans, puis se fissure et se crevasse profondément tout en s’épaississant et s’assombrissant avec l’âge. Ses feuilleq sont plus trapus et ovoïdes que ceux du chêne-sessile, tout comme ses feuilles sont moins pointues que celles de son cousin. Leur pétiole est par ailleurs plus court que celui du chêne-rouvre.
La floraison de cette essence monoïque a lieu d’avril à mai, avant la feuillaison. Il fructifie tous les deux ou trois ans, à partir de la soixantième année.

Description

Chêne pédonculé - Description

EcoTree

Quercus robur, que l’on nomme en français chêne pédonculé, parfois chêne blanc, chêne à grappe ou chagne, est une essence forestière endémique de nos climats tempérés, que l’on trouve très couramment en France, plus rarement dans les régions méditerranéennes.
Cette essence à feuillage caduc ressemble beaucoup au chêne sessile ou rouvre et s’en différencie essentiellement par ses feuilles et ses bourgeons.
En effet, alors que le chêne sessile a un bourgeon directement assis sur le rameau, celui du chêne pédonculé est porté par un long pédoncule. Ses glands sont par ailleurs groupés et ses feuilles, plus rondes que celles du chêne sessile, présentent deux oreillettes à la base du limbe.
D’une hauteur moyenne de 25 à 35 mètres à l’âge adulte, certains spécimens atteignent les quarante mètres et ses dimensions peuvent être particulièrement imposantes lorsqu’il pousse isolé de ses congénères, avec un tronc allant jusqu’à 5 mètres de circonférence. Il vit aisément jusqu’à 500 ans, atteignant parfois le millénaire et même plus.
Il peut pousser très droit mais son houppier est irrégulier car ses grosses branches horizontales sont noueuses et son feuillage dense mais percé d’éclaircies. Son écorce brun-gris est lisse et brillante chez les jeunes sujets, jusqu’à 20 ou 30 ans, puis se fissure et se crevasse profondément tout en s’épaississant et s’assombrissant avec l’âge. Ses feuilleq sont plus trapus et ovoïdes que ceux du chêne-sessile, tout comme ses feuilles sont moins pointues que celles de son cousin. Leur pétiole est par ailleurs plus court que celui du chêne-rouvre.
La floraison de cette essence monoïque a lieu d’avril à mai, avant la feuillaison. Il fructifie tous les deux ou trois ans, à partir de la soixantième année.

Plantation & entretien

Chêne pédonculé - Exigences Culturales

Le chêne robuste l’est moins dans les régions sèches et ensoleillées que fraîches et humides. Ce qui a pu être une force au cours des périodes de refroidissement devient un handicap à une époque de réchauffement global des températures et de l’augmentation des périodes de sécheresse. Ainsi le chêne pédonculé est-il moins adapté aux régions méditerranéennes et continentales que le chêne sessile.
Supportant aussi bien les sols acides que les sols calcaires, il préfère les sols riches profonds et bien alimentés en eau. C’est, pour l’essentiel, un arbre de plaines et de collines ou de basse-montagne. On ne le trouve guère au-dessus de 1300 mètres d’altitude.

Le bois

Usages du bois du chêne pédonculé

Le bois du chêne pédonculé est l’un des plus recherchés avec celui du chêne sessile, qui ne se différencient pas à l'œil nu. Excellent bois de charpente et de construction, c’est lui qui a servi à édifier la forêt de Notre-Dame de Paris et qui sera encore mis à profit pour la réfection de sa flèche et de sa charpente.
Il est également très recherché en tonnellerie, notamment pour le vin et le cognac. À ce titre, les chênes pédonculés et sessiles de France sont exportés dans le monde entier. Sans eux, le vin ne serait pas tel qu’on le connaît.
On l’utilise encore en marqueterie, en parqueterie, en ébénisterie, en tranchage, en sculpture, et pour la fabrication de traverses et de poteaux. Lorsque les grumes sont de moindre qualité, (tordues, noueuses…), il fait un excellent bois de chauffage ou peut être utilisé pour la conception de la pâte à papier (c’est notamment le cas des bois prélevés lors des coupes d’éclaircie). Son écorce, enfin, fournit de précieux tanins et a longtemps été utilisée pour tanner les cuirs.

Symbole

Symbolique du chêne pédonculé

Roi de nos forêts, jadis vénéré par nos ancêtres les Gaulois et les Grecs, mais aussi les Romains et les Germains, il est l’arbre de nos régions par excellence. Lent à pousser, robuste, vigoureux, solide et longévive, il symbolise la fidélité et l’union éternelle. C’est l’arbre à offrir pour un mariage ou une naissance.
Symbole de force, de majesté, de sagesse et de noblesse, il est également un cadeau idéal pour dire à son père le respect et l’amour qu’on lui porte.
C’est enfin l’arbre qui relie la terre aux cieux et qui ouvre les portes du monde invisible. Il peut être hautement symbolique de planter un chêne pédonculé lorsque l’on a perdu un être cher.