8 juil. 2022

Les ateliers d’EcoTree pour les Nuits des Forêts

EcoTree a organisé des ateliers d’apiculture, de photographie, de chiroptérologie et d'alimentation forestière en Bretagne et Ile-de-France.

Suzanne Sinniger
Suzanne SinnigerChargée de communication
Les ateliers d’EcoTree pour les Nuits des Forêts

Sous l’impulsion du festival national des Nuits des Forêts, EcoTree a accueilli le public dans deux de ses forêts samedi 18 juin. Au cours de ce samedi caniculaire, une quarantaine de participants a profité de la fraîcheur des sous-bois lors d’une après-midi remplie d’activités.

Launay Guen : une journée dédiée à la gestion forestière et la photographie animalière

C’est dans la belle forêt de Launay Guen, dans les Côtes-d’Armor, que Suzanne et Vianney, forestier d’EcoTree, ont accueilli un groupe de participants curieux de mieux connaître la gestion forestière et la biodiversité. Notre forestier a ouvert le bal par une présentation de la forêt de Launay Guen, des travaux qu’EcoTree y mène et de ce qu’est la gestion forestière durable. Impossible d’arrêter Vianney qui, une fois lancé sur ce sujet qui le passionne, avait tant à partager à son auditoire attentif. Dendrologie*, dendrochronologie**, étude du sol, diversification des essences, sont autant de sujets qu’il a pu enseigner aux participants.

L’après-midi s’est ensuite poursuivie avec un atelier sur la photographie animalière mené par Vincent Rannou, un photographe qui a souvent mis son talent au service d’EcoTree, preuve en est de ses magnifiques photos d’animaux présentes sur notre site et nos réseaux sociaux. Vincent a révélé quelques-unes de ses techniques de photographie animalière. Il a notamment partagé ses conseils sur l'affût à conduire pour surprendre les animaux : rechercher des zones riches en bois mort où ils aiment se nourrir et se reposer, être attentif au vent qui peut couvrir le son des bruits de pas, faire des repérages puis attendre le moment parfait… attendre parfois même des semaines entières jusqu’à pouvoir enfin photographier la scène attendue !

En soirée, à la découverte des chauves-souris de Launay Guen

Enfin, en soirée, les participants ont eu l’opportunité de découvrir le monde caché des chauves-souris grâce à la chiroptérologue Florence Rubens. Avec quelques objets à l’appui, Florence leur a présenté différentes espèces de chauves-souris, et en particulier celles présentes en France, qui sont toutes protégées. Elle a expliqué comment les chiroptérologues, grâce à leurs recherches, contribuent notamment à la conservation de ces petits animaux si particuliers. Insectivores, les chauves-souris françaises régulent les populations d’entomofaune (insectes), nocturne, notamment ces moustiques qui nous embêtent tant ! Mammifères volants, les chauves-souris jouent encore un rôle d’auxiliaire pour les plantations et les forêts. Les zones boisées sont justement l’une des zones de chasses préférées de nombreuses espèces forestières, bien que d’autres espèces préfèrent les espaces plus urbanisés, et aillent d’ailleurs nicher sous les toits. Enfin, avant d’être interrompue par la pluie, Florence a pu donner matière à penser aux participants en abordant les études en cours sur la longévité et l’excellent système immunitaire des chauves-souris, qui pourraient apporter des solutions aux maladies et au vieillissement…

Découvrir l'apiculture à Pézarches

A quelques centaines de kilomètres de la Bretagne, nombre de Franciliens avaient échappé à la chaleur étouffante de la ville pour se rendre en forêt de Pézarches, en Seine-et-Marne, pour une après-midi bien remplie. 

Au programme, pour le premier groupe, le tour du rucher de Pézarches ! Stéphane, apiculteur, a emmené une petite troupe tout de blanc vêtue à la rencontre de ces pollinisateurs. Enfants comme adultes ont beaucoup aimé observer les abeilles et ont même pu apercevoir la reine dont le dos est orné d’une tache de vernis (afin qu’elle soit plus facilement identifiable par l’apiculteur). 

Les participants ont ensuite appris qui sont les reines, ouvrières et faux-bourdons, et quel est leur rôle au sein de la colonie. Stéphane leur a aussi expliqué comment les abeilles s’activent à la saison chaude et se reposent à la saison froide. Il leur a enfin exposé les dangers auxquels font face les abeilles, tels que les varroas, qui peuvent décimer des colonies entières si l’apiculteur n’intervient pas.

A Pézarches, balade gustative et biodiversité forestière

Pendant ce temps, Camille Orlandini, designer culinaire, avait mis en place une balade gustative à l’aide d’une installation qui se fondait dans le décor. Elle invitait à lever les yeux vers la canopée pour observer la “timidité des arbres” pour “cueillir” des naans à la menthe sauvage accrochés en hauteur. Les participants ont aussi pu goûter une infusion d'achillée millefeuilles, tout en en apprenant plus sur les plantes de la forêt.

Si la visite du rucher et la balade gustative ont mis nos promeneurs en appétit, ils ont ensuite eu l’occasion de déguster pour le goûter du miel des forêts de Pézarches et de Gourin !
Une fois ces premiers ateliers conclus, Louise Bouchardy, responsable biodiversité chez EcoTree, a emmené ce grand groupe en balade à travers la forêt. Elle a posé des questions moins faciles qu’il n’y paraît aux promeneurs : qu’est-ce qu’un arbre ? Qu’est-ce qu’une forêt ? Elle en a profité pour leur expliquer comment reconnaître les différentes essences forestières et présenté les activités sylvicoles durables mises en place dans les forêts d’EcoTree. La sylviculture durable ne s’arrête pas aux arbres, elle prend aussi en compte la biodiversité. Les promeneurs ont pu observer la mare de Pézarches, qui était en mauvais état avant la reprise en gestion par EcoTree, et qui sera bientôt restaurée pour que de nombreuses espèces puissent s’y réinstaller.

D’ailleurs, comme l’a expliqué Louise, les espèces sont interdépendantes et souvent inféodées à des écosystèmes particuliers : ainsi les insectes vivant autour de la mare et les cavités des vieux arbres de la forêt sont-ils particulièrement bénéfiques aux chauves-souris. Les inventaires de biodiversité, tels que l’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) servent à orienter les actions à mener en faveur de la faune et la flore forestière.
Enfin, les promeneurs les plus motivés ont parcouru la forêt à leur rythme, pour trouver dix défis cachés : mesurer le diamètre d’un arbre à l’aide d’un compas forestier, mesurer sa hauteur à l’aide d’une croix de forestier, compter les cernes d’un arbre, deviner les senteurs de la forêt, identifier les oiseaux grâce à leurs chants… Parents et enfants se sont prêtés au jeu, et leurs efforts ont été récompensés par quelques cadeaux.

Les Nuits des Forêts, un événement réussi !

Les Nuits des Forêts à Pézarches et Launay Guen ont remporté un franc succès pour cette première édition ! Dans nos forêts francilienne et bretonne, petits et grands ont trouvé de quoi satisfaire leur curiosité et sont repartis ayant fait le plein de nouvelles connaissances sur les forêts et leurs habitants. Certains fidèles participants, déjà présents lors d’événements précédents, n’ont pas hésité à renouveler leur intérêt pour de prochaines sorties en forêt. Rendez-vous est donc pris pour les Nuits des Forêts 2023 ! 


 

*dendrologie = étude des arbres
**dendrochronologie = méthode de datation des arbres

Recevez par email les dernières actualités d'EcoTree

Recevez par email les dernières actualités d'EcoTree

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir nos actualités afin de mieux comprendre le rôle que les entreprises ont sur les écosystèmes. Recevez des informations sur le carbone, le climat, nos projets de biodiversité, nos invitations exclusives et bien plus encore.
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Découvrez nos articles de blog

BlogPourquoi intégrer la biodiversité dans sa stratégie d’entreprise ?Louisiane Guezel17 mai 2024
BlogComment bien choisir ses crédits carbone ?Pierre-Alexandre Jivoult13 mai 2024
BlogLes bases du carbone, notions clésThéophane Le Méné2 mai 2024