18 août 2022

Avantages et inconvénients du robinier faux-acacia

Le robinier faux-acacia est une essence d’arbre pleine de qualités mais dont le caractère invasif doit être contrôlé, afin de ne pas appauvrir les écosystèmes.

Julien Delpui
Julien DelpuiChargé de partenariats entreprises
Avantages et inconvénients du robinier faux-acacia

Importé d’Amérique du Nord par Jean Robin en 1601, le robinier faux-acacia doit son nom à sa relative ressemblance avec certaines espèces d’acacia. A la fois capable d’enrichir des terres pauvres et de s’adapter à toute sorte de sols, il est largement utilisé mais n’est pas sans poser de problèmes, du fait de sa croissance rapide et de sa capacité à envahir l’espace.

Origine du robinier faux-acacia

Appelé à tort acacia, l’arbre rapporté d’Amérique en France par Jean Robin ne fait pas partie de la famille des acacias. D’où son nom scientifique robinia pseudoacacia, qu’il doit au botaniste du roi de France Henri IV, lequel lui fut attribué par Carl von Linné. Les graines qu’avaient reçues Jean Robin de la part d’un naturaliste anglais provenaient des Appalaches. Le premier arbre planté, Place Dauphine, dans le jardin du naturaliste, a disparu mais ses rejets ont donné naissance au plus vieil arbre de Paris que l’on peut toujours voir au square René-Viviani où il fait face à Notre-Dame, et un deuxième, planté plus tard, qui est conservé au Jardin des Plantes de Paris. 
Cet arbre ressemble à certaines espèces d’acacias (dont on compte plus de 1500 espèces à travers le monde), notamment du fait des épines qui poussent sur les jeunes rameaux. En effet, le mot acacia vient du grec akis qui signifie pointe ou épine, car c’est ainsi que se défendent les jeunes branches de la plupart des espèces de ce genre. Cette racine indo-européenne a également donné les mots acer (pointu, aigu, perçant en latin), âcre, acier, acéré, aigre, aiguille, aigu, etc. 

Les arbres sont menacés d'extinction !

Caractéristiques du robinier faux-acacia

Le robinier faux-acacia est un arbre de la famille des fabacées, comme le véritable acacia, bien qu’il n’appartienne pas au même genre. Ses fleurs sont zygomorphes et ses fruits des gousses aplaties qui ressemblent à un haricot plat renfermant des graines. 
Il peut vivre de 100 à 400 ans et mesurer de 10 à 25 mètres. Ses feuilles sont caduques, alternes composées, son houppier clair à branches sinueuses. Son écorce est d’abord lisse et brunâtre, puis gris-beige crevassée dans le sens longitudinal. Les jeunes rameaux sont lisses, de couleur vert-rougeâtre et épineux (les épines s’imposent par paire). Ses bourgeons sont minuscules. C’est un arbre qui drageonne abondamment de souche et dont les nodosités au niveau des racines renferment des bactéries fixatrices de l’azote atmosphérique, ce dont sont seuls capables les fabacées. 

Qualités et utilisations du robinier

Cette capacité qu’a le robinier faux-acacia de capter l’azote de l’air pour l’intégrer au sol est excellente pour la fertilisation et le développement de plantations, notamment maraîchères. C’est donc un arbre qui a un usage très intéressant en agroforesterie. Par ailleurs, ses fleurs blanches qui coulent en longues grappes sont très mellifères. Le robinier est en France l’un des arbres les plus mellifères avec le châtaignier et le tilleul, et il a été si bien domestiqué pour les abeilles que nous avons obtenu des cultivars précoces ou tardifs qui avancent ou retardent la floraison d’une semaine par rapport au type. Ce qui est très utile pour permettre aux abeilles et à tous les pollinisateurs de se nourrir
C’est également un arbre rural idéal, comme le fut l’orme (qui a malheureusement quasiment disparu d’Europe de l’Ouest à cause de la graphiose) : un arbre aux usages multiples. Facile à planter et entretenir, ayant une bonne résistance à la sécheresse, de par son caractère héliophile, il fournit du bon bois de chauffage, ainsi que du fourrage pour les animaux. Son bois est encore largement utilisé pour la conception de piquets, de pieux, de tuteurs, de manches d’outils, ainsi que dans la construction navale, pour les mâts et les rames. Il fut également utilisé sur les talus des voies de chemin de fer et les terrils. Son adaptabilité et sa grande résistance sont une de ses qualités et un de ses inconvénients majeurs.  

Soutenir les plantations forestières durables

Robinier faux-acacia : une espèce exotique envahissante

En effet, le robinier faux-acacia s’est très largement répandu dans toute l’Europe, depuis le XVIIIe siècle, jusqu’à faire son entrée sur la liste des espèces exotiques envahissantes dans la plupart des pays. Dans son aire de répartition naturelle, c’est un arbre pionnier qui s’implante très vite sur des lieux ayant subi des perturbations assez violentes : incendies, coupes à blanc, etc. En Europe, il adopte un peu le même comportement, si bien qu’il colonise à la hâte les lieux au sol pauvre ou pollué, les terrains-vagues, les habitations abandonnées, les décharges... Normalement, au bout de 20 à 30 ans, il est supplanté par d’autres espèces plus lentes mais plus solides qui tirent profit de l’amendement du sol qu’il apporte, notamment grâce à sa capacité de capter l’azote de l’atmosphère. Mais le robinier peut aussi prendre beaucoup de place, pousser en forts taillis et jusqu’à empêcher la végétation indigène de se répandre. Son pouvoir fertilisant est également une menace pour les sols pauvres, qui ont une faune et une flore endogènes. 
Par ailleurs, l’écorce et les jeunes feuilles peuvent être des poisons pour certains animaux. En dépit de ces réserves, le robinier est la troisième essence de plantation dans le monde après le peuplier et l’eucalyptus. Les raisons en sont que son bois très dur et quasiment imputrescible n’a pas besoin d’être traité et peut servir de substitut aux bois précieux exotiques. C’est ainsi une essence que l’on considère comme très durable. Mais il convient de prendre garde à sa propagation, afin de respecter un équilibre nécessaire à la résilience des forêts et à la richesse de la biodiversité.

Ci-dessous, les plantations de séquoias de la forêt de Berné sont envahies par des robiniers faux-acacias, s'étant implantés d'eux-mêmes au cours de l'été 2022


 

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Quelques secondes suffisent pour s'inscrire à notre newsletter. Vous recevrez régulièrement des nouvelles de nos actions sur le terrain, des connaissances sur la forêt et sa biodiversité mais aussi des offres exclusives rien que pour vous !
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Apprenez-en plus sur la forêt, la biodiversité et les enjeux de leur préservation

BlogComment et pourquoi préserver les bactéries dans les sols ?Pierre-François Dumont Saint Priest20 juin 2024
BlogBois & Marines, des forêts à la merLyna Boussena22 mai 2024
BlogInvestir dans les EnRLyna Boussena16 mai 2024

Notre sélection d'arbres

Notre raison d’être : permettre à tous de faire un geste qui bénéficie à la nature et nous aide à vivre dans un monde plus harmonieux. Alors, vous aussi devenez propriétaire d'arbres en forêt française et contribuez à lutter contre le dérèglement climatique.

5349Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/5a4b02c451eca6d9634141f1548976d4bac06cfa.jpegMélèzeFutaie irrégulière Forêt de Lacelle 19https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-lacellehttps://ecotree.green/offres/19-correze/foret-de-lacelle/meleze/5349
Mélèze 18 €
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Lacelle
Corrèze, Nouvelle-Aquitaine
5298Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/04/6cca4be3936bccf6c93f6476104f1e576cc3af60.jpegCèdreFutaie irrégulière Forêt de Lacelle 19https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-lacellehttps://ecotree.green/offres/19-correze/foret-de-lacelle/cedre/5298
Cèdre 18 €
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Lacelle
Corrèze, Nouvelle-Aquitaine
53Arbre2920%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/29975171525cffa6ac400a830e26cf86373eb387.jpegChêne SessileÂge : 55 à 60 ans Forêt de Ruillé 72https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-ruillehttps://ecotree.green/offres/72-sarthe/foret-de-ruille/chene-sessile/53
Âge : 55 à 60 ans
Forêt de Ruillé
Sarthe, Pays de la Loire

Communication à caractère promotionnel. Cet investissement comporte des risques. Reportez-vous à l'article 18 des CGV et à la note d’information.

Voir nos arbres