Lexique forestier : en sylviculture, qu’est-ce que ça veut dire ?

Ce dictionnaire forestier vous permet d'apprivoiser le vocabulaire propre aux travaux forestiers et à la sylviculture.

Vianney Renard

Directeur Forêt
Lexique forestier : en sylviculture, qu’est-ce que ça veut dire ?
Notre forestier Vianney de la Brosse mesurant le diamètre d'une grume

Sans doute lisez-vous régulièrement sous notre plume des mots tels que “regarni”, “dépressage”, “coupe à blanc”, “dégagement”, “éclaircie”..., sans toujours être sûr de leur signification. C’est la raison pour laquelle nous vous avons concocté un dictionnaire forestier de référence.

Opérations sylvicoles : quels sont les termes ?

Qu’est-ce qu’un dégagement ?

Le dégagement est une intervention consistant à maîtriser la végétation qui pousse autour des jeunes arbres et risquerait de leur causer une concurrence fatale. Les opérations de dégagement de la végétation concurrente se font dans les peuplements dont la hauteur est inférieure à 3 mètres de hauteur. 

Cela se fait généralement à partir de la deuxième année suivant la plantation. Pour les dégagements sur la ligne de plantation, on utilise une débroussailleuse pour la ronce, le genêt et l’ajonc. Pour la fougère, on peut utiliser un croissant forestier (une faucille avec un manche). 

La végétation est généralement dégagée sur la ligne tous les ans jusqu’à 4-5 ans pour les essences à croissance rapide (résineux, Douglas, Châtaignier). Pour les essences à croissance lente (Chêne, Hêtre), le dégagement annuel se fait environ jusqu’à leur dixième année. Il peut arriver que deux dégagements soient faits une même année ou que ceux-ci ne soient effectués que tous les deux ans. Tout dépend des conditions climatiques, favorables ou non au développement de la végétation concurrente.

Qu’est-ce que le dépressage ?

En sylviculture, un dépressage est une opération qui consiste à sélectionner des arbres qui seront prélevés afin de laisser tout l’espace nécessaire au développement des arbres-objectifs qui seront conservés. Celui-ci doit être fait avant que les houppiers ne se touchent (en particulier pour le Frêne). 

Cette intervention se fait en fonction de la hauteur et de la densité des jeunes arbres, et suivant leur essence. En effet, lors de la plantation, les jeunes plants sont assez rapprochés, mais en grandissant ils ont besoin de plus d’espace et tous ne seront pas à même de produire du bois d'œuvre.

Qu’est-ce qu’une opération de regarni ?

Après le premier été suivant la plantation, on déplore toujours une certaine mortalité parmi les jeunes plants, qui peut être causée par le gibier, le gel, la sécheresse… Si 90% des arbres ont survécu et sont en bonne santé, il ne sera pas procédé à un regarni. Au-dessus de 10 à 15% de mortalité, de jeunes plants seront plantés pour remplacer ceux qui n’ont pas survécu. C’est ce qui s’appelle faire un regarni. 

Un regarni peut avoir lieu dans les deux à trois années suivant la plantation. 

Qu’est-ce qu’une coupe à blanc ?

Une coupe à blanc ou coupe rase est une opération consistant à prélever tous les arbres d’une même parcelle dans le même temps. Cela se pratique généralement sur des parcelles où les arbres ont poussé en futaie régulière, étant tous d’une même essence. 

Les forestiers d’EcoTree font tout pour éviter cette pratique qui épuise les sols et bouleverse d’un seul coup l’écosystème qui s’y était développé.

Qu’est-ce qu’une coupe de régénération ?

Une coupe de régénération permet d’apporter progressivement de la lumière aux jeunes pousses qui se sont naturellement implantées au pied des arbres mûrs. Les favoriser est permettre le renouvellement de la forêt. Ainsi, lorsque des arbres mûrs sont coupés, cela apporte de la lumière au sol, favorisant la germination et la croissance de semis naturels qui remplaceront leurs géniteurs une fois leur tour venu. 

Qu’est-ce qu’un recépage ?

Le recépage est une opération de rattrapage qui peut être nécessaire si la partie aérienne de l’arbre est blessée ou mal formée. On coupe alors au-dessus du collet, afin de favoriser une cépée ou des drageons. Mais plus couramment, c'est une coupe au ras du sol qui est effectuée dans le but de régénérer le taillis. C’est une pratique adaptée pour les taillis ou les arbres que l’on souhaite garder en bosquets. 

Qu’est-ce qu’une taille de formation ?

Au cours des 10 premières années de vie des arbres, et particulièrement pour les feuillus, le forestier cherche à améliorer la silhouette de l’arbre. Ainsi coupe-t-il les fourches qui peuvent se développer au sommet de l’arbre ou les branches mal venantes qui risquent de déstabiliser la rectitude de sa croissance. Il pratique alors une taille de formation.

Quel est l’intérêt des élagages ?

Progressivement, au cours des 20 premières années, les forestiers retirent les branches basses des arbres, de sorte que ceux-ci présentent un tronc nu jusqu’à 6 mètres de haut. Cela permet de mieux valoriser le bois et de ne pas avoir de noeud mort à l’intérieur. Cela améliore les futurs débouchés des bois qui seront coupés, permettant de les orienter vers de la menuiserie ou de la charpente de qualité

Qu’est-ce qu’une éclaircie ?

Une coupe d’éclaircie permet de réduire le nombre de tiges sur une superficie donnée. Elle est pratiquée afin de limiter la concurrence entre les arbres d’un même peuplement, pour permettre aux arbres d’avenir de se développer en profitant d’un apport suffisant en lumière, en CO2 et en oxygène ainsi que d’une alimentation minérale et d’un approvisionnement en eau optimaux. Généralement, les arbres prélevés lors d’une éclaircie trouvent un usage dans la fabrication de la pâte à papier

Le vocabulaire de la forêt

Qu’est-ce qu’une station forestière ?

Pour désigner un espace de plantation et de récolte d’arbres spécifique, les forestiers parlent de station. La station forestière est une étendue de terrain dont la superficie est variable, mais dont les conditions écologiques sont homogènes : topographie, microclimat, sol et composition floristique. Chaque station forestière peut accueillir un certain nombre d’essences spécifiques et sera plus ou moins productive selon sa richesse écologique. 

Qu'est-ce qu’une futaie ?

Une futaie est un bois ou une forêt composés d’arbres adultes de haute taille issus de semis ou de régénération naturelle. La futaie est destinée à produire des arbres de haute taille au fût élevé et droit. 

On distingue la futaie régulière, la futaie irrégulière et la futaie jardinée

Qu’est-ce qu’un taillis ?

Un taillis est un bois ou une forêt composés d’arbres de petit diamètre que l’on coupe périodiquement et qui rejettent de souche. Ceux-ci se reforment ainsi par les rejets ou drageons qui partent de la souche. Toutes les essences d’arbres ne sont pas adaptées à ce mode de traitement. Le taillis se pratique par exemple avec le Charme, le Châtaignier ou le Hêtre. 

Le taillis sous futaie est une manière d’exploiter deux étages d’une même forêt par un mélange d’essences d’arbres d’âges différents. 

Qu’est-ce qu’un peuplement forestier ?

Un peuplement forestier se caractérise par un mode de renouvellement des arbres (régénération naturelle ou artificielle), par un régime (futaie, taillis, taillis sous futaie), par la structure (âge des arbres) et par la répartition des différentes essences d’arbres.

Le vocabulaire des arbres

Que désignent la couronne et le houppier des arbres ?

La couronne et le houppier désignent la même chose sur un arbre, à savoir la partie la plus aérienne où les branches s’épanouissent et se ramifient. La couronne domine le fût. Elle est la partie la moins intéressante pour le forestier (d’un point de vue de la valorisation financière), mais bien entendu une partie vitale pour l’arbre : celle qui lui permet le processus de photosynthèse.

Qu’est-ce qu’une grume ? 

La grume désigne un tronc d’arbre abattu dont la cime et les branches ont été enlevées pour pouvoir être exploité par une scierie. La grume est généralement encore recouverte de son écorce.

Qu’est-ce que le fût d’un arbre ?

Sur un arbre, le fût désigne la partie comprise entre la souche et le houppier. C’est la partie qui sera valorisée lors de la coupe. 

Qu’est-ce qu’une bille de bois ?

La bille de bois est une longueur de tronc d’arbre coupé dont les branches et les gros défauts ont été coupés. Le fût est un tronçon découpé dans une grume.

Qu’est-ce qu’une cépée ?

La cépée représente l’ensemble des rejets d’une même souche. 

Qu’est-ce qu’un chablis ?

Un chablis représente un arbre ou un ensemble d’arbres renversés, déracinés, ou cassés à la suite d’un accident climatique (vent, neige...) ou encore d’une instabilité naturelle ou d’un accident d’exploitation. 

Qu’est-ce qu’un semis ?

Un semis est un jeune plant issu de la germination d’une graine de moins de 50 cm de hauteur. Dans le développement d’une futaie régulière, c’est ainsi que l’on désigne le premier stade, qui précède le stade fourré.