27 déc. 2019

Une nouvelle forêt est née en Île-de-France

La création de la nouvelle forêt sur la plaine de Pierrelaye-Bessancourt dans le Val d’Oise a commencé.

Responsable Marketing & Croissance B2C
Une nouvelle forêt est née en Île-de-France

C’est un projet qui nous tient en haleine depuis quelques années : la création de la nouvelle forêt sur la plaine de Pierrelaye-Bessancourt dans le Val d’Oise. Et voilà qui est fait, les premiers arbres ont été plantés. Prise entre la forêt de Montmorency, qui sera protégée dans deux ans, et celle de Saint-Germain-en-Laye, la nouvelle forêt de 1350 ha promet une ceinture verte au nord de la capitale. De quoi se réjouir !

Un million d’arbres

Dans les dix années à venir, un million d’arbres sera planté sur la plaine polluée aux métaux lourds de Pierrelay-Bessancourt. La future forêt, dont nous attendions l’avènement depuis quelques années, commence enfin à voir le jour. Lundi 25 novembre 2019 a été planté le premier arbre de ce qui devrait être la plus grande forêt de feuillus plantée depuis Colbert.

C’est donc un érable champêtre qui a eu la primeur, et qui sera bientôt rejoint par des érables planes, des cormiers, des aulnes blancs, des chênes sessiles, des bouleaux… Une petite trentaine d’essences d’arbres sera plantée pour former le nouveau poumon vert de la région Île-de-France.

La nature aux portes de Paris

C’est à quelques kilomètres de Paris que s’étendra la nouvelle forêt, dont nous vous annoncions au printemps l’imminence des premières plantations. Il y a plusieurs raisons de se réjouir de cette annonce. La première est l’enrichissement de la biodiversité en Île-de-France, et la création d’un immense espace arboré pour absorber les émissions de Gaz à Effet de Serre, ainsi que 90 km de nouveaux chemins forestiers pour les promeneurs.

La deuxième est l’aménagement de la plaine de Pierrelaye-Bessancourt, qui, polluée, n’était plus exploitable, et courait le risque de devenir une décharge. En effet, non seulement les eaux usées de Paris y ont été déversées pendant très longtemps, mais il était question d’y enfouir des déchets, et si les arbres ont gagné, il faudra encore lutter contre les dépôts sauvages qui restent malheureusement monnaie courante dans les forêts d’Île-de-France. 

Protéger la forêt de Montmorency

Dans le même temps que nous apprenons que naît enfin cette nouvelle forêt, nous apprenons que le préfet du Val-d’Oise vient de lancer la procédure de classement de la forêt de Montmorency en forêt de protection. Ce massif forestier attend cette décision depuis 2003, mais à présent, la procédure devrait aboutir dans les deux années qui viennent. 

Ce statut permettrait notamment à la forêt, qui jouxtera bientôt celle de Pierrelaye-Bessancourt, d’être préservée de la pression foncière, qui se fait pesante.

Une forêt adaptée aux enjeux de demain

Si la forêt de Montmorency est plantée à 90% de châtaigniers, celle de Pierrelaye-Bessancourt, dont l’aménagement forestier s’étendra sur 1350 ha, dont 400 ha de bois déjà existants qui seront restaurés, comme l’indique le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Plaine de Pierrelaye-Bessancourt (SMAPP), sera plantée d’essences diverses par les agents de l’Office national des forêts (ONF).

Les essences ont été sélectionnées selon plusieurs critères : leur capacité de croissance rapide, afin que, d’ici une douzaine d’années, l’on puisse parler de forêt au sens commun du terme. Ensuite pour leur résistance à certains sols pollués. Enfin, pour leur adaptation et leur résilience au changement climatique. Si le projet labellisé Grand Paris doit coûter 84,5 millions d’euros, il n’est réalisé que pour de très bonnes raisons. Réjouissons-nous !

 

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Quelques secondes suffisent pour s'inscrire à notre newsletter. Vous recevrez régulièrement des nouvelles de nos actions sur le terrain, des connaissances sur la forêt et sa biodiversité mais aussi des offres exclusives rien que pour vous !
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Apprenez-en plus sur la forêt, la biodiversité et les enjeux de leur préservation

BlogQuel est le rôle des vers de terre dans le sol ?Louise Bouchardy28 mars 2024
BlogQuelle est la différence entre la grenouille et le crapaud ?Suzanne Sinniger4 mars 2024
BlogL'Atelier ATHEM est engagé dans une démarche RSE et de séquestration carbone avec EcoTreeMatthieu Napoli21 févr. 2024

Notre sélection d'arbres

Notre raison d’être : permettre à tous de faire un geste qui bénéficie à la nature et nous aide à vivre dans un monde plus harmonieux. Alors, vous aussi devenez propriétaire d'arbres en forêt française et contribuez à lutter contre le dérèglement climatique.

4962Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/article/0001/05/a04fe51e43041380193627555247ba4c8bb6160e.pngPommier SauvageFutaie irrégulière Forêt de Montplonne 55https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-montplonnehttps://ecotree.green/offres/55-meuse/foret-de-montplonne/pommier-sauvage/4962
flag
Réservé aux abonnés
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Montplonne
Meuse, Grand Est
Exclusivité abonné(e)s
4874Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/15c530a55f7b3f3de4b7d11dc3a51c954302e1d0.jpgPin laricioÂge : 40 à 45 ans Forêt de Launay Guen 22https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-launay-guenhttps://ecotree.green/offres/22-cotes-d-armor/foret-de-launay-guen/pin-laricio/4874
Pin laricio 18 €
Âge : 40 à 45 ans
Forêt de Launay Guen
Côtes-d'Armor, Bretagne
2751Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/05/26e4d3c7df5f6180e098a7ecf8de3c7ee5d83283.jpgDouglasFutaie irrégulière Forêt de Montplonne 55https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-montplonnehttps://ecotree.green/offres/55-meuse/foret-de-montplonne/douglas/2751
Douglas 18 €
Âge : 25 à 30 ans
Forêt de Montplonne
Meuse, Grand Est

Communication à caractère promotionnel. Cet investissement comporte des risques. Reportez-vous à l'article 18 des CGV et à la note d’information.

Voir nos arbres