Blog

News from our forests, events, the life of the EcoTree team

Exploiter la forêt tropicale est assez peu écologique

Exploiter la forêt tropicale est assez peu écologique

Alors que le nouveau président brésilien compte sur l’exploitation de la forêt tropicale pour développer l’économie de son pays et qu’Emmanuel Macron semble vouloir faire de même pour résoudre les problèmes économiques et sociaux de la Guyane, un article de "Reporterre" nous met en garde : l’exploitation de la forêt tropicale ne serait écologique qu’à petite échelle. C’est ce qu’assurent les scientifiques.

Dans la majorité des cas, l’exploitation forestière tropicale sélective n’est pas durable, apprend-on, car la sélection des arbres les plus anciens sur des cycles de 30 ans ne permet pas leur repousse ni leur régénération.

Des forêts spécifiques

Nous savons combien les forêts tropicales nous sont essentielles, étant, comme l’on dit, les poumons du monde. Riches, elles sont aussi complexes et fragiles. Et ne peuvent pas subir une exploitation équivalente à celle de forêt européennes. Comme nous l’expliquent les journalistes, « la méthode d’exploitation forestière la plus couramment utilisée sous les tropiques est la coupe sélective, où seuls des arbres préalablement sélectionnés sont coupés. Cette zone exploitée est alors laissée en l’état pendant une période variable allant jusqu’à plusieurs décennies. » Toutefois, selon une étude menée par des chercheurs du CNRS, du Muséum national d’histoire naturelle et du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement dans la station forestière de Paracou en Guyane française, les méthodes même les moins intensives ne sont pas durables.

L’étude est menée depuis plus de 30 ans sur 75 ha de forêt divisés en 12 parcelles.

Résultat des recherches

L’équipe, nous informe le CNRS, a montré que la composition de la forêt était toujours différente 30 ans après l’exploitation, même avec une faible quantité de bois prélevée de 10 arbres par hectare. L’étude a également mis en évidence « que la quantité de carbone stocké et le volume d’arbres à valeur commerciale ont diminué. » De plus, « la taille des graines a diminué, suggérant que la dispersion des graines par les animaux, processus indispensable à la survie de nombreuses espèces, peut être négativement impactée. Un allongement du cycle de rotation utilisé communément en région tropicale ou une baisse de la quantité de bois prélevés semblent nécessaires pour que la forêt puisse retrouver son état et son fonctionnement initiaux. »

Observations

Les arbres qui sont abattus dans ces forêts tropicales sont généralement des arbres « à valeur commerciale », âgés et de gros diamètre, à la cime large et ombrageuse. Or, il suffit de couper quelques-uns de ces arbres pour ouvrir la canopée et laisser passer la lumière qui favorise le développement des espèces dites pionnières. Celles-ci poussent plus vite et vivent moins longtemps ; elles se reproduisent plus facilement et leurs graines sont plus facilement dispersées par les petits animaux, le vent ou l’eau. Peu à peu, elles en viennent à supplanter les arbres abattus, qui ont une croissance plus lente, des graines plus grosses qui sont dispersées par des animaux de taille plus importante et qui ont un bois plus dense qui stocke bien davantage de carbone.

Enfin, la coupe de ces arbres à croissance lente est défavorable pour la couverture forestière, ce qui entraîne rapidement une augmentation de la température. Il faut donc renoncer à appliquer la méthode d’exploitation classique du bois dans les forêts tropicales.

EcoTree's Services & Guarantees

reassurance.paiements_securises.titre

Secure Payments
Stripe - SEPA (€)

Customer service

Customer service
Satisfied or refunded
24/7

Avis Vérifiés
Compliance

Compliance
EcoTree is registered at the French Financial Authority (AMF: "Autorité des Marchés Financiers") under number D-18-01

Sustainable management

Sustainable management
All our forests are insured, certified, and sustainably managed.