Calculez les émissions de CO2 de votre logement

Prenez conscience de votre impact sur l'environnement

Nos calculateurs

Comment calculer les émissions de CO2 de son logement ?

  1. Si vous connaissez la consommation d'énergie électrique ou de fioul, saisissez la
  2. Sinon, saisissez les données de votre logement : sa superficie, sa date de construction, et son mode de chauffage
  3. Puis le calculateur CO2 va évaluer les émissions de gaz à effet de serre qui résultent des dépenses d'énergie de votre logement

Logement : pourquoi EcoTree propose une contribution écologique ?

Quelle quantité de CO2 mon logement émet-il ? Voici une question à laquelle il n’est pas facile de répondre précisément, tant les paramètres à prendre en compte sont nombreux. Cela dépend de notre usage énergétique (à quelle température chauffons-nous le logement, quelle énergie utilisons-nous ?), mais aussi de l’isolation de notre logement.

Nos logements émettent beaucoup de CO2

Quoi qu’il en soit, nos logements sont notre deuxième poste de consommation d’énergie, après les transports. Mais le secteur du bâtiment, pris dans son ensemble, est le premier consommateur d’énergie du pays et le quatrième émetteur de Gaz à Effet de Serre (GES) en France, comme l’indique l’Ademe.

On considère que l’énergie d’un logement produit en moyenne 1,7 tonne de CO2 par an et par habitant, en France. Ces chiffres prennent en compte l’énergie utilisée dans le logement (gaz, chaleur, électricité...), mais aussi les services associés au logement, comme le ramassage et le traitement des déchets.

Comment réduire nos émissions de CO2 dans les logements ?

Le chauffage est le premier poste de consommation d’énergie des logements français. Le premier geste à avoir est donc de jouer sur l’isolation thermique de son logement, afin d’éviter le plus de déperdition d’énergie possible. Si cela n’est pas immédiatement envisageable, la meilleur attitude est d’adopter une sobriété énergétique. Evitons de surchauffer nos logements, surtout lorsque nous nous absentons. Dans la mesure du possible, il convient de programmer son chauffage et de limiter la chaleur demandée à 19°C pendant la journée et 16°C au cours de la nuit. Les appareils électroménagers sont également responsables de fortes dépenses énergétiques. Il convient donc d’utiliser les appareils les moins énergivores et uniquement lorsque nécessaire. Il faut également éloigner réfrigérateur et congélateur des sources de chaleur (four, radiateur…) Et choisir les programmes les plus économiques sur ses lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge… Enfin, pensez à débrancher tous les appareils électriques qui ne sont pas utilisés. Ainsi, compenser ses émissions de CO2 n’est-il envisageable que dans la mesure où l’on réduit d’abord ses dépenses énergétiques.