Travaux de printemps dans vos forêts : voici les nouvelles !

Nous vous disons tout de nos dernières actions de plantation et d'entretien de vos forêts.

Sophie le Masne

Chargée de communication
Travaux de printemps dans vos forêts : voici les nouvelles !

Nos forestiers ne chôment jamais, pas plus que vos arbres ne cessent d’absorber du CO2 et de faire vivre la nature. Voici un rapide tour d’horizon de nos interventions récentes, en cours ou à venir en forêt.

De nouvelles ruches en Bretagne

Les essaims ont été installés par notre apiculteur Matthieu Peron dans 25 nouvelles ruches disposées dans la forêt de Gourin dans le Morbihan. Cette forêt, dont nous avons récemment fait l’acquisition, est un petit paradis de 4 hectares. Loin de toute route, elle abrite, sur ce que l’on appelle la montagne noire, une riche biodiversité et de nombreuses essences d’arbres (thuyas, chênes rouges, châtaigniers, chênes, épicéas de Sitka). Notre apiculteur a, en outre, installé des pièges à frelons asiatiques pour protéger nos belles abeilles noires. 

Plantations d’arbres dans les forêts

Nos forestiers sont à l'œuvre pour mener de nouvelles plantations de thuyas et de chênes rouges dans la forêt de Plöerdut qui avait subi une coupe rase lorsque nous en avons repris la gestion. 
En Bretagne, toujours, des plantations sont en cours à Pont-de-Buis (Douglas, châtaignier, chêne rouge, cèdre). Dans cette forêt de quelque 10 hectares, près de 3 hectares sont destinés à être une zone de protection de la biodiversité. 
Dans la forêt de Champeau en Morvan des plantations (Douglas et mélèzes) sont également en cours, ainsi que des regarnis destinés à pallier la mortalité de certains jeunes arbres plantés les trois années précédentes, ce qui est une pratique courante. 
Dans la forêt de Luthenay en Bourgogne, ce sont trois hectares qui vont être plantés.

Inventaires d’amphibiens

Dans les forêts de Plöerdut et de Préaux en Bretagne, un inventaire de la faune amphibienne a été mené, afin de déterminer la biodiversité de ces animaux aquatiques, et de mettre en place, par la suite, des actions pour leur permettre de s’épanouir et de se reproduire. 
La forêt de Préaux est bordée par la Vaige, petite rivière dans laquelle des actions sont menées pour préserver les habitats des espèces les plus fragiles. 

Préparation de la plantation de haies mellifères

Dans les forêts de Plöerdut, de la Trinité de Langonnet et de Langoëlan, des bâches biodégradables ont été installées, afin de préparer la plantation de haies mellifères pour nourrir abeilles et autres insectes pollinisateurs.

Passage de trico

Dans les forêts du Limousin à Palotas, Gioux et Sarran, la gestionnaire forestière qui se trouve sur place nous a signalé de nombreux abroutissements de chevreuils, nécessitant une repasse de trico qui est un répulsif naturel contre le gibier.

Projets à l’étude

De nombreux projets sont à l’étude dont tous n’aboutiront peut-être pas, mais nos gestionnaires forestiers font beaucoup de prospection pour trouver de nouvelles forêts en manque de gestion ainsi que des projets de protection ou d’enrichissement de la biodiversité. Ainsi, nous étudions la possibilité de reprendre une forêt endommagée par les attaques de scolytes
Un autre projet, plus avancé, est l’acquisition d’un écrin de biodiversité à la frontière des trois départements de la Corrèze, de la Dordogne et du Lot. Il est possible qu’un autre aboutisse également au Sud-Est de la France, de même que plusieurs projets bien avancés en Bretagne, qui concernent la protection de zones humides.

Nous ne manquerons pas de vous faire part de l’avancée de ces projets.