Les champignons jouent des multiples rôles pour l’équilibre forestier

Les champignons sont nos amis mais il faut les surveiller aussi !

Nicolas Pontroué

Photographe/Vidéaste
Les champignons jouent des multiples rôles pour l’équilibre forestier

Les champignons jouent un rôle essentiel dans l'écosystème forestier. Partie émergée du mycélium qui permet aux arbres de se transmettre des informations mais aussi de mieux capter les nutriments, ils sont un précieux indice sur la santé des forêts.

Ces nombreux champignons des forêts !

Les champignons en forêt sont nombreux et abritent un grand nombre d’insectes. Ils peuvent être microscopiques ou s’étaler sur plusieurs hectares selon leur espèce et l'état de la forêt. Il y aurait, dans certaines d'entre elles, plus de 1000 espèces de champignons dont la partie supérieure serait visible à l’œil nu !

Où et comment vivent les champignons forestiers ?

Les champignons se développent sur les souches, le bois mort et les autres éléments au sol qui constituent la litière de la forêt. D’autres s’associent aux racines des arbres et vivent en équilibre avec eux. Dans cette relation, l’arbre va apporter des sucres aux champignons, qui, en échange vont l’aider à se développer en puisant pour lui des sels minéraux et de l’eau dans le sol. De par les relations qu’ils entretiennent avec les autres organismes, les champignons remplissent des rôles écologiques essentiels dans les écosystèmes naturels. De ce fait, ils influencent le cycle des nutriments, la dynamique et la succession des plantes et stabilisent le sol. Plus que tout autre être vivant, ils participent aux équilibres biologiques. Ils sont particulièrement efficaces, dans les milieux « hostiles » comme les tourbières. Une grande partie de ces champignons est comestible et nous les connaissons bien : girolles, cèpes, truffes, entre autres.

Qu'est-ce que le mycélium ?

Le mycélium (la partie végétative et souterraine des champignons) joue les rôles de décomposeur de la matière organique et d’absorbeur de nutriments et d’eau. Les sucres et la matière organique récupérés par les champignons sont transformés et participent au stockage du carbone dans le sol depuis des siècles.

Mais certains champignons peuvent aussi se développer sur les arbres les plus faibles et deviennent des parasites. Ils décomposent le bois en gagnant l’intérieur de l’arbre ou bien ils colonisent les racines, les feuilles ou les graines. L’arbre peut y faire face en émettant des substances de défense.

Pour éviter ces invasions, EcoTree met en place une gestion sylvicole durable et préventive en favorisant notamment le mélange d’essences pour limiter l’expansion des espèces de champignons les plus dangereuses.