Alice, graphiste au service de l’environnement

Alice Delanoue, jeune graphiste talentueuse, nous en dit un peu plus sur son parcours et ce qui l’a amenée à travailler chez EcoTree.

Camille Francois

Chargée de communication
Alice, graphiste au service de l’environnement

Alice, jeune graphiste francilienne en alternance, a su se faire une place centrale dans les équipes de communication d’EcoTree dès son arrivée en septembre 2020. Passionnée de graphisme et désireuse de faire sa “part du colibri” en faveur de l'environnement, elle occupe un poste qui lui permet de parfaitement combiner les deux.

De la créativité avant tout !

La pratique artistique passionne Alice depuis longtemps. Enfant, elle passe beaucoup de temps à dessiner et pratique le théâtre pendant plusieurs années, une activité qu’elle a repris avec enthousiasme cette année. “Le spectacle qu’on prépare actuellement se passe… dans une forêt ! Si ce n’est pas un signe, ça !” Mais la pratique artistique ne l’anime pas que durant ses temps libres, Alice songe très tôt à en faire son métier. “Dès le collège, j’ai compris que les métiers artistiques étaient ceux qui m’attiraient le plus et que j’avais envie d’être graphiste.” 
Alice opte donc pour une formation qui lui permet de développer sa créativité : après trois années passées en communication visuelle et marketing, elle intègre un master en création et design digital, avant de se spécialiser dans la direction artistique.

Le graphisme, elle l'apprend donc quasiment en autodidacte, et une précédente expérience professionnelle lui permet d’en acquérir les bases. “C’était dans le cadre d’un contrat en alternance à la SNCF. J’y ai travaillé pendant un an et demi et on me laissait beaucoup de liberté. Comme j’étais très intéressée par le graphisme, je me suis lancée. En fin de compte, pour ce qui est du métier de graphiste, j’ai plus appris au cours de cette expérience et depuis que je travaille pour EcoTree qu’au cours de mes études.” 

Aujourd’hui, Alice manie les logiciels de design graphique avec aisance : In Design, Illustrator, After Effects, Photoshop… et continue de s’améliorer quotidiennement. “Avec un logiciel, tu peux faire un milliard de choses, et même si tu as l’impression que tu le maîtrises bien, il y a toujours de nouvelles choses à découvrir… Tu ne le maîtrises jamais à 100%.” Aussi humble que réaliste, notre graphiste sait pertinemment que l’on ne cesse jamais d’affiner ses connaissances et d’améliorer ses compétences.

Un travail qui a du sens ? Une évidence pour Alice !

Réaliste, elle l’est aussi en ce qui concerne les problèmes environnementaux. “J’en ai conscience depuis longtemps. C’est pour cette raison que j’ai préféré éviter de travailler pour des entreprises dont la conscience écologique n’est pas au cœur des préoccupations, j’avais envie d’avoir un impact environnemental positif et d’être fière de l’entreprise pour laquelle je travaille.” 
La conscience écologique est même une évidence, pour notre jeune graphiste qui passe souvent ses vacances à la campagne, entre la Bretagne où une partie de sa famille est enracinée et le Sud où, plus jeune, elle se rendait tous les étés en train de nuit. Se balader sur les plages bretonnes ou parcourir le littoral méditérannéen, se ressourcer dans la nature, elle adore, tandis que Paris et sa grisaille, “il faut avouer que c’est un peu pesant parfois”. Ira-t-elle un jour établir ses pénates sur nos côtes bretonnes ? C’est une idée qui lui trotte dans la tête.

La pandémie met fin à ses voyages et lui fait découvrir EcoTree

Alice profite toutefois de la position centrale de Paris pour voyager, tout en gardant un œil sur son bilan carbone. “J’ai passé quatre mois en Asie au cours d’une année sabbatique avant d’intégrer EcoTree. La Thaïlande, l’Indonésie, la Malaisie… j’en garde de magnifiques souvenirs ; j’ai parcouru ces pays en train et en bus plutôt qu’en avion, j’ai vu des paysages de rêve, des levers de soleil à quatre heures du matin…” Mais la pandémie a coupé court à nombre de projets, dont ceux d’Alice, qui a dû plier bagage et écourter son voyage. C’est malgré tout au cours de cet été 2020 qu’une amie lui a fait passer une offre d’emploi pour un poste chez EcoTree qui “correspondait à tout ce qu’elle voulait trouver dans un travail". "Annabelle et Pierre-François m’ont fait confiance pour occuper un poste de graphiste, alors que je n’avais pas réellement d’expérience à ce poste.” De quoi contrebalancer favorablement la mise à l’arrêt brutale de ses envies de voyage.

Graphiste, Alice occupe un poste charnière pour les équipes de communication

Depuis son embauche en alternance en septembre 2020, Alice se charge de toute la création graphique d’EcoTree. “Mes compétences sont mises à contribution aussi bien pour réaliser des images, des vidéos, des illustrations ou des animations pour les deux équipes de communication, celle que nous dédions à nos clients particuliers et celle qui s’occupe des relations avec les entreprises partenaires. Cela demande de la coopération, de l’adaptation et de l’organisation”.

Vous avez sans aucun doute déjà eu le plaisir de profiter des graphiques d’Alice dans l’une de nos lettres d’information ou sur les réseaux Instagram, Facebook et Twitter d’EcoTree. En voilà un exemple ci-dessous.