Ludwig EcoTree
Hey, I'm Kia.
Do you have any questions I can help you with?

Qu’est-ce qu’un choupisson ?

Le choupisson est l’autre nom du bébé hérisson, que l’on appelle aussi hérissonneau, bien que la première acception tende à s’imposer.

Qu’est-ce qu’un choupisson ?

Selon la terminologie en vogue, le choupisson est le petit du hérisson. Bien que passablement inexact, du point de vue de la science, ce mot a été largement adopté depuis sa création par le scientifique Pierre Kerner. Mais après tout, le propre d’un néologisme n’est-il pas de pallier une carence ?

Choupisson ou hérissonneau ?

S’il est à peu près admis par tous que la femelle du hérisson est la hérissonne, les débats font rage quant au terme à adopter pour désigner le bébé hérisson. Les puristes prétendront sans aucun doute que le mot “hérissonneau” est plus adapté, puisque l’on dit un lionceau, un éléphanteau… Mais dans le même temps, le petit de la poule et du coq est bien le poussin, le petit de la biche et du cerf le faon, de même qu’il est le nom du petit du chevreuil et de la… chevrette
Tout n’est pas logique, dans la langue française et c’est ce qui en fait le délice, la beauté et l’originalité : elle est pleine de surprises. Et, puisque seules les langues mortes sont figées, le grammairien belge Maurice Grevisse, auteur d’une grammaire de référence, nous a enseigné que ce qui primait était l’usage - le bon usage ! En l’occurrence, l’usage du mot choupisson a les faveurs du public, au détriment de celui de hérissonneau. Le nombre de requêtes mensuelles sur le premier moteur de recherche l’atteste sans conteste. Allons-y donc pour le choupisson !

Choupisson : c’est l’histoire d’un mot…

D’après nos recherches poussées, le mot choupisson aurait été créé en 2009 par le chercheur en génétique évolutive Pierre Kerner. Il entre dans la catégorie des mots-valises qui sont construits de parties de mots non signifiantes, ainsi de courriel (courrier électronique), par exemple. Le petit hérisson hérite donc d’un adjectif mollement accepté par les dictionnaires mais largement utilisé dans la langue courante, qui signifie mignon, et de la dernière syllabe du nom de l’animal adulte. On peut évidemment percevoir dans la construction de ce mot une légère connotation infantilisante, on peut aussi le prendre pour ce qu’il est : un mot léger, joyeux et qui nous éloigne sans aucun doute de la langue savante et un rien pédante de la taxinomie scientifique, qui a été largement élaborée à partir de la Renaissance à grands renforts de mots latins et grecs, pour faire très sérieux. 
Admettons donc que le mot choupisson ne soit pas des plus scientifiques, il n’en demeure pas moins amusant et servira sans aucun doute dans un avenir proche à désigner une fois pour toutes le petit du hérisson et de la hérissonne, soit un membre de la vaste famille de petits mammifères insectivores disposant de poils agglomérés, durs, hérissés et piquants dont les espèces les plus communes sont Erinaceus europaeus et Erinaceus concolor.

Le hérisson est un animal indispensable à la biodiversité

Mais surtout, rappelez-vous que le hérisson est un animal commun de nos jardins, de nos parcs et de nos forêts, qui a une grande utilité dans la chaîne alimentaire, se nourrissant d’insectes, de vers, d’escargots, ainsi que de petits rongeurs (souris, rats, mulots), de batraciens, de serpents et de petits oiseaux. Et puisque les hérissons sont largement menacés par les activités humaines (pesticides, voitures…), soyez choupis, protégez-les !