Ces forêts qui poussent au Nord de l’Europe

Ces forêts qui poussent au Nord de l’Europe

Le gouvernement irlandais a annoncé vouloir planter 440 millions d’arbres dans les vingt années qui arrivent, pour endiguer le réchauffement climatique. L’Ecosse dit avoir largement contribué elle aussi à freiner la hausse des températures en surpassant son objectif de plantation d’arbres en 2018. Il y a quelque temps, c’est la reine Elizabeth II qui faisait la une en plantant un arbre. Quant à l’Islande, elle a décidé de reboiser son île.
Voici un petit tour d’horizon des initiatives qui se font dans les iles du Nord.

440 millions d’arbres en Irlande

Le gouvernement irlandais a récemment annoncé la plantation de 440 millions d’arbres avant 2040, dans le but de parvenir à la neutralité carbone en 2050. Cela signifie qu’il lui faudra planter 22 millions d’arbres chaque année. Pour ce faire, le pays compte planter 70% de résineux. C’est un grand changement pour l’île qui était jusqu’alors quelque peu dénudée, et pour ses agriculteurs qui devront compter sur moins de terre. C’est surtout la promesse d’un sérieux stockage de carbone.

Ecosse et Angleterre

Le Royaume-Uni est le premier Etat occidental à avoir légiféré sur le neutralité carbone d’ici à 2050. C’est Theresa May qui a posé cet acte avant de quitter le 10 Downing street. Quelques mois auparavant, l’Ecosse avait annoncé avoir apporté une sérieuse contribution à l’urgence climatique en dépassant ses propres objectifs de plantation d’arbres au cours de l’année 2018. Ce sont 11 200 hectares de terres que l’Ecosse venait de planter, soit plus de 22 millions d’arbres.

L’Islande se reboise

Avant d’être colonisée par les Vikings, l’Islande était hérissée de forêts comme un rempart contre les tempêtes. Les redoutables guerriers ont tout rasé. Aujourd’hui, l’île, qui est considérée comme le pays le moins boisé d’Europe (0,5% du territoire en 2015, selon la FAO), reboise sans compter sa sueur, au nom de la biodiversité et du climat. Depuis 1000 ans, assure le directeur adjoint du Service forestier islandais, le pays a perdu 97% des forêts d’origine. Depuis les années 1950 et surtout depuis les années 90, un ambitieux plan de reboisement est en marche. Le gouvernement islandais a fait de l’afforestation l’une des priorités de son nouveau plan d’action pour le climat, espérant réduire de 40% ses émissions nettes de gaz à effet de serre d’ici à 2030. C’est ainsi que des dizaines de pépinières font pousser des arbres sur toute l’île. A une centaine de kilomètres de la capitale, l’une d’entre elles fait sortir de terre 900 000 pins et peupliers par an. Toutefois, les sols islandais étant pauvres en azote, le processus de maturation est très lent : leur taux de croissance est dix fois inférieur à celui que l’on observe dans la canopée amazonienne. Peu importe, les Islandais poursuivent leurs efforts et la biodiversité s’enrichit. Près de quatre millions d’arbres ont déjà été plantés depuis 2015.

 Toutes ces initiatives ont de quoi nous réjouir !

EcoTrees tjenester og garantier

reassurance.paiements_securises.titre

Sikker betaling
Stripe - SEPA (€)

Kundeservice

Kundeservice
Tilfredshed eller pengene retur 24/7

Avis Vérifiés
Compliance

Compliance
EcoTree er registreret ved den franske finansielle myndighed (AMF), som anderkendt af Finanstilsynet

Bæredygtig skovdrift

Bæredygtig skovdrift
Alle vores skove er forsikrede, certificerede og drevet bæredygtigt