4 nov. 2019

Un synode pour la forêt amazonienne

Le synode sur l’Amazonie qui se tient au Vatican prône un nouveau modèle économique pour sauver la forêt amazonienne.

Responsable Marketing & Croissance B2C
Un synode pour la forêt amazonienne

Le synode sur l’Amazonie qui se tient au Vatican n’a pas fini de remuer des idées. Il en est une qui a retenu toute notre attention, celle d’un nouveau modèle économique pour sauver la forêt amazonienne, prônée par le climatologue et prix Nobel de la paix Carlos Nobre.

L'objectif de Carlos Nobre, prix Nobel de la paix au synode

Maintenir la forêt debout, tel est le leitmotiv du prix Nobel de la paix 2007, Carlos Nobre. Son plaidoyer pour la défense de la forêt amazonienne a bien entendu reçu un accueil plus que favorable dans une assemblée convoquée par un pape dont l’encyclique Laudato Si’ développait le concept d’écologie intégrale. L’homme a contribué à un rapport scientifique destiné à cette assemblée d'évêques consacrée à la région panamazonique.

Le grand potentiel économique de l’Amazonie

Il a expliqué que l’Amazonie avait un grand potentiel économique qui pouvait bénéficier socialement à toutes les populations indigènes et préserver leurs traditions. Il estime qu’une forêt debout, vivante, génèrera une plus grande valeur économique aujourd’hui et demain, que si elle venait à être détruite et remplacée par des terres agricoles ou minières. Depuis quarante ans, l’homme étudie l’Amazonie ; il a fait partie du GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) que récompensa le prix Nobel en 2007. Il estime aujourd’hui que la science ne doit pas seulement alerter sur les risques que fait courir la déforestation de l’Amazonie, mais a pour mission de chercher des solutions. Il faut, à tout prix, mettre en place un modèle économique qui permettra à la forêt de rester debout.

Des solutions pour sauver la forêt d'Amazonie

Il est notable, par exemple, que la forêt amazonienne regorge de baies açaï aux propriétés médicinales ; de palmiers babassu, dont l’huile est utilisée en cosmétique ; de châtaignes et de cacao. Une piste envisagée par Nobre serait que ces cultures soient mises à profit et strictement encadrées à l’aide de normes écologiques tout en protégeant les droits des populations. De nombreux scientifiques regrettent que les pays d’Amazonie aient adopté un modèle agricole qui implique un usage intensif des terres. Les produits de la forêt ont une grande valeur intrinsèque, plaide Carlos Nobre, qui milite en faveur d’une véritable révolution scientifique et industrielle en Amazonie, de façon à ce que les populations tirent profit des richesses naturelles qui amélioreraient leur niveau de vie.

Protéger la biodiversité en Amazonie

Grâce à l’humidité et à la chaleur qui couvent en Amazonie, la forêt y abrite presque 15% de la biodiversité terrestre. Il faut à la fois protéger les écosystèmes et les populations qui vivent depuis toujours en symbiose avec elle d’une avidité économique qui ne pourra pas durer. Ne serait-ce que d’un point de vue économique, il est beaucoup plus judicieux de conserver une forêt debout, insiste le prix Nobel, qui se montre très inquiet pour le sort de cette forêt, premier poumon du monde. Il estime que « 60 à 70% de la forêt amazonienne pourrait disparaître dans les 30 à 50 prochaines années. »

Il est donc temps de stopper la déforestation et de lutter contre le réchauffement climatique, a-t-il asséné devant le synode réuni au Vatican. Car 15% de cette forêt si importante ont déjà disparu.

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Quelques secondes suffisent pour s'inscrire à notre newsletter. Vous recevrez régulièrement des nouvelles de nos actions sur le terrain, des connaissances sur la forêt et sa biodiversité mais aussi des offres exclusives rien que pour vous !
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Apprenez-en plus sur la forêt, la biodiversité et les enjeux de leur préservation

BlogInvestir dans les EnRLyna Boussena16 mai 2024
BlogRestauration de tourbières à Dahner Felsenlandschaft, AllemagneJulia WIENBERG1 mai 2024
BlogPlantations dans la forêt du SyndicatLéa Toulet24 avr. 2024

Notre sélection d'arbres

Notre raison d’être : permettre à tous de faire un geste qui bénéficie à la nature et nous aide à vivre dans un monde plus harmonieux. Alors, vous aussi devenez propriétaire d'arbres en forêt française et contribuez à lutter contre le dérèglement climatique.

5031Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/04/b8ec8531717785d6083deea60ccaa53b48002bc4.jpegChêne PubescentFutaie irrégulière Forêt de la Salle 88https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-la-sallehttps://ecotree.green/offres/88-vosges/foret-de-la-salle/chene-pubescent/5031
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de la Salle
Vosges, Grand Est
5006Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/05/6fae49b1f0cc36a2896b232e85bf6c1880475d3b.pngAulne GlutineuxFutaie irrégulière Forêt de la Salle 88https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-la-sallehttps://ecotree.green/offres/88-vosges/foret-de-la-salle/aulne-glutineux/5006
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de la Salle
Vosges, Grand Est
4989Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/04/40c8255881e873acc01b445fdbe86c90a6515c22.jpgÉrable à feuilles d'obierFutaie irrégulière Forêt de Montplonne 55https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-montplonnehttps://ecotree.green/offres/55-meuse/foret-de-montplonne/erable-a-feuilles-d-obier/4989
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Montplonne
Meuse, Grand Est

Communication à caractère promotionnel. Cet investissement comporte des risques. Reportez-vous à l'article 18 des CGV et à la note d’information.

Voir nos arbres