Focus sur le peuplier

Focus sur le peuplier

Cet arbre au bois tendre et léger a une croissance rapide qui en fait un sujet intéressant pour la sylviculture. Aimant les sols humides, on le rencontre plus généralement au bord de rivières ou dans des régions ripisylves qu’en forêt profonde. Assez faciles à croiser, aux espèces naturelles s’ajoutent aujourd’hui de nombreux hybrides artificiels.

Le genre Populus englobe 35 espèces des régions tempérées et froides de l'hémisphère nord, mais aussi de nombreux hybrides naturels ou artificiels. Si l’on doute encore de l’origine du nom de cet arbre fort répandu, les paléobotanistes s’accordent à lui donner une place très ancienne, au sein des angiospermes. Certaines empreintes de feuilles appartenant à cette famille d’arbres ont été retrouvées au Groenland et datées de plus de 140 millions d’années.

Caractères descriptifs du peuplier

Le genre Populus se divise en 5 sections : turanga, leuce, aigeiros, tacamahaca et leucoïdes. Leur hybridation contrôlée a donné naissance à un grand nombre de clones cultivés, que ne peuvent différencier que les spécialistes.

Ce sont tous des arbres de grande taille, au port élancé, aux feuilles alternes plus ou moins lobées. Les fleurs en chatons apparaissent avant les feuilles et donnent des fruits d’apparence cotonneuse, qui sont un danger pour le bétail. Ces arbres croissent sur des terrains humides voire temporairement inondés. Leur système racinaire est important et souvent superficiel et traçant. Certaines espèces (tel le peuplier tremble) peuvent pousser sur des sols sableux et pauvres et supportent relativement bien les embruns marins, à certaine distance de la mer.

Leur écorce est assez pâle chez l’individu jeune avec une tendance à se crevasser en vieillissant. Le bois blanc de l’arbre est léger, tendre, assez résistant, adhérent et peu fissile.

Méthode de reproduction et de plantation du peuplier

Les peupliers sont dotés d’un appareil reproducteur, les fleurs mâles fécondant les fleurs femelles qui donnent des graines entourées de bourre leur permettant d’être transportées par le vent ou l’eau. On estime toutefois que certaines espèces, comme le tremble, ont privilégié une voie de reproduction asexuée par drageonnement, l’action des animaux ayant joué un rôle important dans la repousse d’individus à partir de branches cassées ou de troncs coupés.

En sylviculture, c’est aussi cette méthode qui est privilégiée. Le forestier utilise des plançons, c’est-à-à-dire des tiges sans racine de deux ans. Il veille à ce que les plants soient bien aoûtés, c’est-à-dire à ce que la lignification de la pousse terminale soit bonne, et que les bourgeons soient toujours présents et en bon état. Il pratique ensuite des trous dans le sol à la barre à mine ou à la tarière hélicoïdale, de manière à ce que le plançon puisse être enfoncée de 80 cm à 1 mètre dans le sol. Puis, il tasse bien la terre autour du plançon, afin que le plant ne bouge pas dans son trou. Il protège généralement les plançons contre les animaux (chevreuils, lapins, cerfs, ragondins, castors).

Usages du peuplier

Blanc, tendre et léger, le bois du peuplier est simple à coller, teindre, peindre, clouer ou agrafer, mais très difficile à poncer ou scier. On a longtemps employé son bois pour l’édification de charpentes. Aujourd’hui, les belles billes sont employées en déroulage : on en fait des panneaux lattés ou contreplaqués ; on en fait aussi des boîtes à fromage, des emballages légers pour les fruits et les légumes, des bourriches d’huîtres ou des allumettes. La seconde qualité est, quant à elle, souvent utilisée pour la fabrication de palettes, de cagettes ou de pâte à papier.

Par ailleurs, le peuplier peut jouer un rôle similaire à celui du saule, dans la décontamination des sols, car il évapotranspire une grande quantité de vapeur d’eau. Il joue ainsi un rôle de filtre entre la nappe phréatique et la vapeur d'eau qu'il rejette dans l'air. C’est de cette manière qu’il peut accumuler certains produits toxiques qu’il est en partie capable d’éliminer. Il est ainsi capable d’absorber et de dégrader le trichloroéthylène (TCE), qui est un polluant fréquent des nappes phréatiques dans les régions industrielles et urbaines.

Une raison de plus de vous proposer de participer au reboisement des forêts en achetant un peuplier.

 

 

EcoTrees tjenester og garantier

reassurance.paiements_securises.titre

Sikker betaling
Stripe - SEPA (€)

Kundeservice

Kundeservice
Tilfredshed eller pengene retur 24/7

Avis Vérifiés
Compliance

Compliance
EcoTree er registreret ved den franske finansielle myndighed (AMF), som anderkendt af Finanstilsynet

Bæredygtig skovdrift

Bæredygtig skovdrift
Alle vores skove er forsikrede, certificerede og drevet bæredygtigt