Pourquoi ne pas jeter son sapin de Noël en forêt ?

Contrairement aux idées reçues, l’accumulation des déchets végétaux, des sapins notamment, n'est pas bonne pour les sols forestiers.

Théophane Le Méné

Directeur Général
Pourquoi ne pas jeter son sapin de Noël en forêt ?

Contrairement aux idées reçues, l’accumulation des déchets végétaux, des sapins notamment, peut être nocive pour les sols forestiers. C’est ainsi qu’une fois la Noël passée, il faut déposer son sapin dans l’un des points de collecte prévus à cet effet, non pas l’abandonner en forêt, comme cela arrive encore malheureusement.

Abandonner son sapin de Noël dans la forêt est une infraction

L’ONF, à qui il arrive encore trop souvent de ramasser des sapins de Noël abandonnés dans les forêts domaniales, rappelle cette année encore que c’est une infraction passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 1500€. 
Cela, parce que les forêts publiques ne sont pas des dépotoirs et qu’il n’est pas possible de s’y comporter comme bon nous semble. Il en est bien évidemment de même dans les forêts privées, a fortiori si nous n’en sommes pas le propriétaire. La plupart des municipalités mettent en place des points de collecte ou des ramassages d’arbres de Noël pour éviter ces comportements désagréables. Et lorsque ce n’est pas le cas, il est toujours possible de porter son sapin de Noël à la déchetterie, où il sera composté ou broyé. Des solutions existent, employons-les !

Pourquoi ne faut-il pas laisser son sapin mort dans la forêt ?

Les déchets verts accumulés mettent beaucoup de temps à se décomposer. Les résineux entassés ont un effet particulièrement asphyxiant et acidifiant pour le sol. Nous savons que les aiguilles des sapins ont cet effet qui, dans une forêt de feuillus, peut être tout simplement nocif pour les sols. De petits déchets en petits déchets accumulés, on en vient à modifier l’écosystème présent et à appauvrir la biodiversité. 
Aussi, même s’il s’agit de déchets verts, a priori transformables et compostables, il n’est pas souhaitable, et pour ainsi dire interdit, de les délaisser dans une forêt. Les écosystèmes forestiers sont fragiles et particulièrement sensibles, nous le savons. Fruit de très lentes adaptations et d’apports réguliers de matière végétale et animale, l’intrusion de plantes invasives ou d’espèces exogènes les déstabilise. L’Office national des forêts insiste sur le fait que l’introduction de déchets végétaux issus de culture attire des espèces animales opportunistes comme le sanglier. C’est pourquoi, bien qu’il s’agisse d’un produit de la terre, le sapin de Noël ne peut pas être jeté n’importe où. Au contraire, réinjecté dans la filière prévue à cet effet, il servira à produire de l’énergie et à porter de nouveaux fruits. Respectons nos forêts et nos arbres jusqu’au bout !