4 déc. 2021

Portrait du photographe animalier Vincent Rannou

Le photographe animalier Vincent Rannou nous dévoile sa passion pour les animaux et les forêts de Bretagne.

Suzanne Sinniger
Suzanne SinnigerChargée de communication
Portrait du photographe animalier Vincent Rannou
Le photographe Vincent Rannou à l'affût

Le photographe animalier Vincent Rannou arpente les forêts de Bretagne, notamment celles qui se trouvent sur la commune de Ploërdut, où se trouve l’un de nos bois. Pour lui, il n’est pas nécessaire de traverser la Terre pour obtenir de beaux clichés d’animaux. Nous avons tout ce qu’il faut à portée de main, en Bretagne. Il partage ainsi sa passion de la photographie avec celle du monde vivant, particulièrement des forêts. Artiste local, amoureux de la nature et de la Bretagne, nous ne pouvions que nous rencontrer. C’est pourquoi nous sommes fiers de partager ses photographies !

Vincent Rannou, un photographe au parcours atypique

Jeune homme presque trentenaire, Vincent Rannou est manager dans l’industrie, dans une société qui fabrique des menuiseries en aluminium, bois et PVC. Sportif de haut niveau (course à pied et vélo) pendant plusieurs années, cette double casquette lui conférait un équilibre que l’arrêt des compétitions sportives menaça soudain de lui faire perdre. C’est alors qu’il s’est mis à pratiquer la randonnée et les promenades en forêt.
“En même temps, j’ai commencé la photo. Je suis assez curieux de nature et je découvrais beaucoup de choses intéressantes en me baladant dans les bois. Par ailleurs, j’aime apprendre par moi-même et sur le terrain. Je me suis donc acheté un appareil photo et j’ai commencé à rechercher les animaux pour en obtenir de bons clichés.”

Ce que Vincent Rannou aime dans la photographie

Autodidacte, Vincent Rannou aime autant le chemin à parcourir que la cible qu’il veut atteindre. “Ce que j’aime, c’est partir de rien et, si je cherche à obtenir une photo, les émotions que provoque la “chasse” sont aussi belles et satisfaisantes que la réussite de la photographie. Ainsi, il faut parfois attendre plusieurs semaines ou un mois avant de réussir à faire la photo que l’on souhaite, mais cette attente et cette patience ont autant de valeur que le résultat ! Une photo, ce n’est pas simplement appuyer sur le déclencheur, c’est un long travail en amont, qui décuple les émotions et le plaisir d’y arriver. Je suis toujours dans cette phase d’apprentissage et d’imagination de l’image avant de l’obtenir. C’est ainsi que l’on arrive à la photo que l’on souhaitait. Il faut passer du temps dehors, par tous les temps, même les moins réjouissants, pour être récompensé par une belle photo. Car finalement, ce que permet celle-ci, c’est surtout de partager son bonheur avec d’autres gens.”

Vincent Rannou, un photographe ancré en Bretagne

Vincent ne photographie qu’en Bretagne, principalement dans la région de Ploërdut et du Faouët. “C’est un choix, pour moi. La Bretagne, c’est là que je me sens bien. D’abord parce que je suis breton, ensuite parce que ça ne s’accorderait pas avec mon éthique, d’aller voyager loin pour faire de la photo animalière. Si je le faisais, il me faudrait d’abord passer deux ans dans le pays afin de m’en imprégner et de pouvoir en restituer quelque chose.”
Partir deux semaines à un bout ou l’autre de l’Europe pour “shooter des animaux” n’est pas du tout dans la philosophie de Vincent Rannou qui ne cherche pas à obtenir du rendement mais à trouver son équilibre au sein de la nature.
“Nous avons tout à portée de main, pourquoi dépenser son argent et polluer la Terre pour aller voir des bêtes ? Chez moi, la photo est un plus, le premier pas est de me régénérer au milieu de la nature.”

C’est ainsi à tort que l’on pourrait croire que nos forêts de Bretagne ne recèlent plus de mystères ! “En prenant le temps, on découvre des choses merveilleuses. Je me sens bien dans mon environnement, et je vous assure qu’il y a vraiment de quoi voir sur les terres de cette grande commune qu’est Ploërdut. C’est simplement une question de patience. Il peut se passer un mois sans que je fasse une photo, n’ayant rien vu, et puis soudain, en quelques jours, je vais emmagasiner l’équivalent de plusieurs semaines de travail. Il ne faut jamais désespérer des moments de grâce !”

A l'inverse, Vincent fait très peu de photos aux alentours de Rennes où il travaille. “Je ne m’y sens pas chez moi, donc je me dis que je vais plutôt déranger qu’autre chose. Étant familiarisé avec mon environnement, je m’y sens moins intrusif. Cela n’empêche pas l’excitation que j’ai eue lorsque je suis allé dans les forêts des Vosges où je savais pouvoir rencontrer un loup ou un lynx.” Mais peut-être cela arrivera-t-il un jour en Bretagne ?

Les nouveaux projets de Vincent : un livre et … ?

Vincent est ouvert à de nombreuses opportunités et aime les partenariats donnant-donnant. C’est ainsi qu’il accepte de mettre à notre disposition une banque d’images, dont beaucoup proviennent des forêts de Ploërdut. “D’un autre côté, EcoTree donne de la visibilité à mes photographies et c’est ce que je cherche : partager ma passion et mettre en avant ce pays de Bretagne que j’aime particulièrement. Et les liens se sont faits très facilement et très humainement entre l’équipe de communication d’EcoTree et moi-même. Je crois que nous partageons ce désir de montrer du beau et de magnifier la nature.”

Il a pourtant d’autres projets que ces photographies dont il nous fait profiter. “J’ai produit un premier livre de photos, qui était une version d’essai pour voir ce que cela donnait en auto-édition, intégrant à ce projet quelques personnes qui partagent mes valeurs : le journaliste Jessy Cottineau, le reporter Thibault Maîtrejean et les vidéastes Ivan Houssay & Audrey Fiorini. Le livre ayant été une réussite, nous en concevons un deuxième qui sera plus grand, et qui paraîtra en juillet.”

Le second livre en édition limitée sera donc prêt cet été et le jour de sa parution, le 16 juillet 2022 à Ploërdut, un nouveau projet encore bien plus conséquent sera dévoilé. Mais aujourd’hui, Vincent Rannou veut nous en garder la surprise. Alors, rendez-vous en Bretagne en juillet pour tout savoir de ce qu'il nous a préparé !

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Quelques secondes suffisent pour s'inscrire à notre newsletter. Vous recevrez régulièrement des nouvelles de nos actions sur le terrain, des connaissances sur la forêt et sa biodiversité mais aussi des offres exclusives rien que pour vous !
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Apprenez-en plus sur la forêt, la biodiversité et les enjeux de leur préservation

BlogQuel est le cycle du carbone ?Baudouin Vercken16 oct. 2023
BlogOffrir des arbres à Noël, connaissez-vous ce cadeau original ?Lyna Boussena11 oct. 2023
BlogLivre blanc : comment choisir des crédits carbone de qualité ?Théophane Le Méné18 sept. 2023

Notre sélection d'arbres

Notre raison d’être : permettre à tous de faire un geste qui bénéficie à la nature et nous aide à vivre dans un monde plus harmonieux. Alors, vous aussi devenez propriétaire d'arbres en forêt française et contribuez à lutter contre le dérèglement climatique.

3963Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/f8a6877b2887051a0576fcfcac134244c2810f73.jpegThuyaFutaie irrégulière Forêt de Launay Guen 22https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-launay-guenhttps://ecotree.green/offres/22-cotes-d-armor/foret-de-launay-guen/thuya/3963
Thuya 18 €
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Launay Guen
Côtes-d'Armor, Bretagne
3906Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/04/77cfdea734cb4577a3619de6e6ba0db2e9e4a364.jpgAlisier torminalFutaie irrégulière Forêt de Peyrat-de-Bellac 87https://ecotree.green/offres/foret/peyrat-de-bellachttps://ecotree.green/offres/87-haute-vienne/peyrat-de-bellac/alisier-torminal/3906
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Peyrat-de-Bellac
Haute-Vienne, Limousin
3827Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/9ce25b6d0fb5810aee994d09f4f89a0f3ddade76.jpegPin maritimeFutaie irrégulière Forêt de Nouic 87https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-nouichttps://ecotree.green/offres/87-haute-vienne/foret-de-nouic/pin-maritime/3827
Pin maritime 18 €
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Nouic
Haute-Vienne, Limousin
Voir nos arbres