16 janv. 2023

Focus sur le saule marsault

L’un des rares de son espèce à être trouvé en forêt, le saule marsault est un arbre d’un très grand intérêt pour la biodiversité et ses caractéristiques étonnantes.

Benoît Moreau
Benoît MoreauResponsable Bretagne & Loire-Atlantique
Focus sur le saule marsault

Grand arbuste, qui est l’un des rares de son espèce à pousser en forêt, le saule marsault joue un rôle très important pour la biodiversité. Étant l’un des premiers à débourrer au printemps, il nourrit un cortège fourni d’insectes pollinisateurs ou xylophages. Espèce pionnière, elle colonise les sols en déshérence comme font le bouleau et le noisetier et sert également à nourrir de nombreux ruminants. C’est de l’écorce du saule que l’on extrait la molécule qui a servi à développer l’aspirine. Ainsi, si cet arbre ne présente pas des caractéristiques de premier plan pour ce qui est de l’usage du bois, il joue un rôle de premier ordre dans l’écosystème forestier, si bien qu’il est indispensable sinon de le planter au moins de le laisser s’établir dans les trouées forestières naturelles ou artificielles.

Caractères descriptifs du saule marsault

Le saule marsault salix caprea doit son nom scientifique latin à la chèvre qui en goûte les feuilles. Il doit également son qualificatif marsault au latin marem salicem qui signifie saule mâle. C’est dire l’intérêt que les hommes ont porté aux individus mâles de l’espèce, laquelle est dioïque et compte par conséquent des individus monosexués, soit mâles soit femelles. 

Les sujets mâles, qui sont aisément reconnaissables lorsqu’ils sont en fleurs, perdent l’écaille qui protège le bourgeon floral au moment du débourrement, donnant naissance à des chatons ovoïdes à oblongs recouverts de poils soyeux blanc argenté tout à fait typiques, qui cèderont ensuite la place à de petites fleurs jaune poussin. Ils libèrent alors un abondant pollen et, si la température le permet, produisent du nectar en grande quantité.
Les chatons, qui mesurent de 3 à 7 cm de long, apparaissent avant les feuilles. Ils ne sont pas pendants mais dressés et portés sans pétiole ; on les dit sessiles, puisqu’ils poussent directement le long du rameau
La fleur femelle du saule des chèvres, aussi appelé marsaule ou marseau, est plus discrète : les chatons femelles vert-gris ne sécrètent que du nectar. 
Ce petit arbre à feuilles caduquesappartient à la famille des salicacées, il est reconnaissable à son écorce gris vert qui devient noirâtre et crevassée avec l’âge. Ses feuilles sont elliptiques, alternes, tomenteuses et à nervures saillantes sur la face inférieure. Il mesure généralement entre 6 et 15 mètres, atteint rarement les 20 mètres, et peut vivre jusqu’à 60 ans. Il rejette facilement de souche et son houppier en dôme se répartit généralement sur plusieurs troncs. 

Saule marsault, un arbre à la floraison précoce

L’un des grands avantages du saule marsault est sa floraison précoce. Salix caprea est en effet l’une des premières essences forestières à débourrer au printemps, dès mars-avril, et comme ses fleurs mâles et femelles s’ouvrent avant les feuilles, il attire à lui un grand nombre d’insectes butineurs. C’est ainsi que les ressources alimentaires qu’il fournit sont d’une importance cruciale pour les coccinelles, les papillons et bien d’autres hyménoptères qui reprennent, grâce à lui, de l’énergie après leur diapause hivernale. 
Son feuillage héberge, par ailleurs, un impressionnant bataillon d’insectes phytophages que l’on compte en centaines d’espèces parmi les coléoptères (chrysomèles, charançons, etc.), les lépidoptères, les hyménoptères (tenthrèdes notamment) et les hémiptères (cicadelles). Mais le bois de cet arbre d’une importance capitale pour la biodiversité est encore le site de développement de diverses larves d’insectes xylophages tels que buprestes, longicornes ou sésies. Or, nous connaissons les très fortes menaces qui pèsent sur les insectes, ceux-ci en particulier.

Exigences culturales du saule marsault

Le saule marsault est l’un des rares saules que l’on trouve en forêt. Petit arbre pionnier des milieux ouverts, des lisières ou des coupes forestières, il est héliophile et s’installe assez vite là où la place lui est faite, dans les ouvertures forestières ou les haies. Ayant besoin de moins d’humidité que les autres saules, il peut même résister à des périodes de sécheresse pas trop prolongées. 
En revanche, il ne se plaît pas à l’ombre, si bien qu’il disparaît assez rapidement des couverts forestiers denses. Il aime la fraîcheur, l’humidité et les sols assez acides à neutres, pouvant aller jusqu’à s’installer sur des sols calcaires. Cette espèce commune pousse dans toute l’Europe à l’exception du sud de l’Espagne ainsi qu’en Afrique du Nord et en Asie centrale. Elle peut aller jusqu’à 2000 mètres d’altitude.

Symbolique et usage du saule marsault

Outre le fait d’être très mellifère, cette plante nourrit différents mammifères de ses feuilles, dont les chèvres, comme nous l’avons vu. Traditionnellement, les rameaux portant des chatons mâles sont utilisés comme ornements de Pâques : ce sont les pompons argentés. Dans certaines traditions populaires, on met, le Jeudi saint, les rameaux coupés dans un vase à fleurs, ornés d'œufs de Pâques multicolores.
Le bois est assez peu utilisé par l’industrie sinon pour la pâte à papier et la menuiserie. Le bois du saule est traditionnellement employé en vannerie, l’origine de son nom le dispute d’ailleurs, selon les lexicologues, à la couleur grise de son écorce et au caractère torsadé, enroulé de son bois que l’on tord assez facilement.
Last but not least, son écorce est riche en tanin, utilisée en tannerie et contient de la salicyline dont a été tirée l’aspirine, à la fin du XIXe siècle.