Citron : le papillon qui annonce le printemps

Citron est le nom d'un papillon très courant dans nos campagnes et la lisière de nos forêts, que l'on rencontre dès le début du printemps.


Chargé de marketing
Citron : le papillon qui annonce le printemps

De même que l’hirondelle, le papillon citron ne fait pas à lui seul le printemps, mais il est le premier de ses congénères à égayer notre horizon de son vol en accent circonflexe dès la fin de l’hiver. Portrait de ce papillon commun qui affectionne les lisières forestières.

Citron : un papillon commun de nos régions

Le Citron est si commun sous nos latitudes qu’il a même donné son nom aux papillons dans certaines langues. De là à le traiter de synecdoque, il n’y aurait qu’un pas. En Anglais, par exemple, le papillon se dit Butterfly, eu égard au jaune des ailes de notre papillon Citron qui ressemble, lorsqu’il s’envole, à de belles tranches de brioche beurrée (Walt Disney ne s’y est pas trompé, dans son "Mary Poppins"). En Allemand, le papillon se dit Schmetterling, qui dérive de Schmettenling, Schmetten signifiant “crème du lait”, celle avec laquelle on fait le beurre, dans certains dialectes germaniques. 
Le papillon Citron est en effet l’un des plus répandus de nos régions. On le rencontre fréquemment dans les coins forestiers ou arbustifs, et jusqu’à plus de 2000 mètres d’altitude en montagne. Dans le Sud de la France, il devient Citron de Provence, que l’on rencontre presque partout au Sud de la Loire, et ses ailes déployées ne sont plus couleur jaune citron mais soleil couchant. Maître de la poésie, on ne le croise pas sans songer au vers de Baudelaire, “le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige”.

Vie et moeurs du Papillon Citron

Gonepteryx rhamni pour les latinisants, Citron pour le commun des mortels, est un lépidoptère de la famille des Pieridae. Ce papillon diurne est très largement répandu et ne respecte aucune frontière puisqu’on le trouve dans toute l’Europe mais aussi dans le nord de l’Afrique, dans une partie de l’Asie et même jusqu’en Sibérie. Il faut dire que grâce à l’antigel qu’il est capable de produire à la fin de l’été (s’il s’est bien nourri du nectar des fleurs), il peut résister à des températures allant jusqu’à 20 voire 30 degrés Celsius au-dessous de zéro. 
Comme la coccinelle à sept points, et à l’inverse de bien de ses congénères, il est capable de passer l’hiver caché sous une feuille, dans un abri de fortune, et de repartir à l’assaut des papillons Citron femelles dès que le premier soleil printanier darde ses rayons. 
En effet, parfois dès le mois de février, le papillon mâle qui a survécu à l’hiver sort chercher une femelle à féconder. La femelle, pourtant, ne sort que plus tard, lorsque les arbres ont préparé leurs bourgeons à éclore, parce qu’une fois fécondée, il lui faudra pondre non loin d’un bourgeon sur le point d’éclore afin que ses petites chenilles puissent se nourrir immédiatement. Mais attention, la femelle Citron ne pond pas n’importe où, elle est même très difficile, il lui faut absolument trouver un Nerprun Bourdaine ou un Nerprun purgatif. Seuls l’un ou l’autre de ces deux arbustes auront l’honneur d’accueillir sa délicate progéniture. Alors, Madame Citron dépose un oeuf tout près du bourgeon, qui éclora une dizaine de jours plus tard, en même temps que le bourgeon, lequel servira de premier repas à la chenille verte qui, après avoir goulûment mangé pendant un mois les feuilles de nerprun qui se trouvaient sous ses mandibules, aura multiplié son poids par mille, pouvant ainsi prétendre passer au stade de papillon. 

Dimorphisme sexuel et camouflage chez le Papillon Citron

Le dimorphisme sexuel n’est pas une tare chez les animaux. C’est même une caractéristique assez courante, qui différencie physiquement Madame de Monsieur. La nature serait-elle injuste et discriminante ? La nature donne à chacun ce dont il a besoin. Ainsi, si Monsieur papillon porte des ailes d’un beau jaune citron, Madame a quant à elle des ailes d’un vert clair qui la rendent certes un peu moins étonannte au regard, mais lui permettent de passer plus discrètement aux yeux des prédateurs, ce qui est tout de même primordial puisque c’est elle qui porte la vie et la condition possible du renouveau des générations. 
Car oui, le Citron a lui aussi des prédateurs, qui ne sont pas que les entomologistes du dimanche, mais aussi bon nombre d’oiseaux de nos campagnes qui ne se refusent pas une petite tranche de ce bon pain beurré ambulant. 
Heureusement, pour éviter de finir à tous les coups au fond du gosier d’un rouge-gorge ou d’un merle, le papillon a plus d’une astuce dans sa besace. Il a mis au point un art du camouflage fort habile. Ainsi, quand il s’adonne à son plus grand plaisir qui est la succion du nectar des fleurs à l’aide de sa très grande trompe pas plus épaisse qu’un cheveu, Papillon Citron a-t-il soin de replier ses ailes. Ailes fermées pour déguster, il ressemble à s’y méprendre à la feuille d’un arbre. Car la couleur de ses ailes n’apparaît que lorsqu’elles sont déployées. Le dessous, quant à lui, imite à la perfection une feuille d’arbre vieillissante, avec quelques taches marron et de belles nervures. Malin, le Citron ! Et lorsque, encore à l’état de chenille, il doit se nourrir, il ne le fait que nuitamment, pour échapper à la vigilance des piafs, et le jour se cache sous la feuille qu’il a commencé à croquer, imitant sa couleur. 
Décidément, ce Citron est un drôle d’oiseau ! Ouvrez grands vos yeux dans la nature, il aime à virevolter auprès des haies, à se cacher dans les buissons de ronces et d’aubépines, à frôler les lisières des forêts. Il participe bien entendu à la pollinisation et à la richesse de la biodiversité de nos campagnes. Il est un joyeux compagnon estival, qui n’aime rien tant que les fortes chaleurs. Il est également celui qui annonce le printemps. Finalement, ce Citron est un peu l’amandier de l’insecte !
 

choisir la confiance

Garanties d'EcoTree

AMF
Conformité financière

Nous sommes enregistrés auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF).

BV
Un impact écologique vérifié

Nos calculs de capture du carbone sont officiellement vérifiés.

PEFC
100% durable

Nos forêts sont assurées, certifiées et gérées durablement.