19 oct. 2021

Marrons, châtaignes, ces fruits des arbres à ne pas confondre

Si les marrons ne sont pas comestibles, les châtaignes sont très bonnes pour la santé. Apprenez à les reconnaître pour éviter toute confusion.

Suzanne Sinniger
Suzanne SinnigerChargée de communication
Marrons, châtaignes, ces fruits des arbres à ne pas confondre

L’utilisation de leurs noms prête à confusion. La preuve, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) émet un avis de prudence : chaque année, des dizaines de personnes s’intoxiquent avec les fruits du Marronnier, qui ne sont pas comestibles. Tandis que les fruits du Châtaignier le sont. Comment les différencier ?

Marrons : attention à l’empoisonnement !

Les fruits du Marronnier d’Inde ne sont pas mortels, ils ne sont toutefois pas comestibles pour nous. Il faut se rappeler que le Marronnier a été importé en France de Constantinople au début du XVIIe siècle et a rapidement fleuri nos régions sous l’impulsion de la reine Marie de Médicis. Mais son rôle est purement ornemental dans les allées des parcs et les cours d’école. Fort heureusement, il vient rarement à l’idée des écoliers d’en manger. 
Car les symptômes les plus fréquents de la dégustation du marron sont des douleurs abdominales et des nausées, des vomissementset des irritations de la gorge. Il n’est donc pas du tout recommandé de se nourrir des marrons d’Inde. Il faut dire que les surnoms donnés au Marronnier d’Inde, parfois appelé Châtaignier de mer, Marronnier faux-châtaignier ou Châtaignier des chevaux, n’aident pas à éviter la confusion.
En cas d’ingestion accidentelle de marron, il convient de contacter rapidement l’un des centres antipoison de sa région. En effet, l’ANSES relève que 11% des confusions les plus fréquentes entre les plantes et les fruits, concernent le marron d’Inde.

La châtaigne : un bon fruit d’automne

La châtaigne, contrairement au marron, est un bon fruit d’automne, qui a nourri nos ancêtres pendant des siècles. Elle était même la base de l’alimentation humaine dans de nombreuses régions (Cévennes, Limousin…). Ainsi la Corse s’est-elle fait une spécialité de la farine de châtaigne, qui contient plus de 75% de glucides et qui est, de ce fait, très énergétique. Pauvre en matière grasse et en cholestérol, elle est riche en manganèse et en vitamines. Le Châtaignier a, pour cette raison, été surnommé “l’Arbre à pain”. Les fruits du Châtaignier, qui sont des akènes, se récoltent entre septembre et novembre, en fonction des conditions météorologiques, de la région et des variétés des Châtaigniers. 
Le Châtaignier a traditionnellement été un arbre de verger. Cultivé comme un fruitier, notamment dans le bassin méditerranéen, il souffre aujourd’hui du Cynips qui a dévasté de nombreux massifs de Châtaigniers laissés à l’abandon. 

Marrons et châtaignes : quand la cuisine confond les noms

Marrons chauds, crème de marron, marrons glacés, dinde aux marrons : notre alimentation regorge de noms de recettes ou de façons de préparer les châtaignes qui trompent notre vigilance. Ainsi, nous ne savons pas toujours que ce que l’on nous vend comme de la crème de marron n’est absolument pas conçu à partir du fruit du Marronnier d’Inde mais de celui du Châtaignier, qui est largement cultivé en Ardèche. 
Alors surtout, évitez d’aller ramasser des marrons dans les allées et les cours d’écoles en prévision de Noël. Vos marrons glacés et vos dindes aux marrons seront tout simplement préparés à l’aide de châtaignes. Cela vous évitera d’entraîner des troubles digestifs à vos convives ! En la matière, le langage courant est trompeur, il faut le savoir. Il n'est pourtant pas aisé de démêler les origines de cette confusion. D'aucuns prétendent que la châtaigne étant le fruit du pauvre, on s'est mis à l'appeler marron lorqu'elle gagnait la table des nobles. Le marron serait alors une sorte d'anoblissement pour la châtaigne. Mais scientifiquement, on donne le nom de marron aux variétés cultivées de châtaignes qui ne contiennent qu'un seul fruit par bogue et dont chaque fruit, non cloisonné par une peau, contient une seule graine. 

Marron et châtaigne : comment les différencier ?

A présent, vous voici prévenus mais peut-être vous demandez-vous comment différencier les marrons des châtaignes. Tous deux recouverts d’une bogue piquante, ces fruits (dont l’un est comestible par nous, l’autre non), n’ont pas tout à fait le même aspect. La bogue qui recouvre la châtaigne est pourvue de longs piquants plus serrés que ceux de la bogue du marron. Ces derniers sont plus courts et plus épais, pas forcément plus agréables au toucher. 
Alors que le marron est généralement gros, d’un marron foncé et brillant, plein et rond, la châtaigne a une teinte plus pâle, est plus incurvée et prend l’aspect d’une flamme dont la pointe, blanche et duveteuse, est appelée “torche”.
Elle peut se consommer fraîche mais on préfère la faire cuire, soit la rôtir à la poêle pour obtenir les bons marrons chauds, soit la bouillir, soit la faire cuire au four ou sous la cendre. 
Les marrons glacés, eux, ne sont autres que des châtaignes confites au sucre et cristallisées. 
Bon appétit (mais faites attention) !
 

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Quelques secondes suffisent pour s'inscrire à notre newsletter. Vous recevrez régulièrement des nouvelles de nos actions sur le terrain, des connaissances sur la forêt et sa biodiversité mais aussi des offres exclusives rien que pour vous !
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Apprenez-en plus sur la forêt, la biodiversité et les enjeux de leur préservation

BlogPlantation de la forêt d'AjouxLyna Boussena22 avr. 2024
BlogUn quiz pour tester vos connaissances environnementales à l'occasion de la Journée de la TerreLéa Toulet15 avr. 2024
BlogQuel est le rôle des vers de terre dans le sol ?Louise Bouchardy28 mars 2024

Notre sélection d'arbres

Notre raison d’être : permettre à tous de faire un geste qui bénéficie à la nature et nous aide à vivre dans un monde plus harmonieux. Alors, vous aussi devenez propriétaire d'arbres en forêt française et contribuez à lutter contre le dérèglement climatique.

4991Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/04/40c8255881e873acc01b445fdbe86c90a6515c22.jpgErable a feuilles d'obierFutaie irrégulière Forêt de Montplonne 55https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-montplonnehttps://ecotree.green/offres/55-meuse/foret-de-montplonne/erable-a-feuilles-d-obier/4991
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Montplonne
Meuse, Grand Est
4924Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/04/f878815b9b9d7ae94a19642f4a2bf1c56b46b64d.jpegDouglasFutaie irrégulière Forêt de la Salle 88https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-la-sallehttps://ecotree.green/offres/88-vosges/foret-de-la-salle/douglas/4924
Douglas 18 €
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de la Salle
Vosges, Grand Est
4909Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/8931b3cbc83d13687b1b411f16241419fb5aac14.jpegChêne SessileFutaie irrégulière Forêt de la Salle 88https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-la-sallehttps://ecotree.green/offres/88-vosges/foret-de-la-salle/chene-sessile/4909
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de la Salle
Vosges, Grand Est

Communication à caractère promotionnel. Cet investissement comporte des risques. Reportez-vous à l'article 18 des CGV et à la note d’information.

Voir nos arbres