22 sept. 2023

10 conseils pour une contribution carbone de qualité

Vous souhaitez agir contre le réchauffement climatique par une contribution carbone de qualité ? Voici nos dix conseils pour ne pas commettre d’erreur.

Clara Balduzzi
Clara BalduzziChargée de relation clients
10 conseils pour une contribution carbone de qualité

Loin de la compensation et de ses dérives qui ont mis à mal les crédits carbone, la contribution s’accomplit dans une logique positive de régénération des écosystèmes et s’inscrit naturellement dans un mouvement de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).
Voici dix conseils pour éviter le piège du greenwashing et faire de vos efforts pour compenser vos émissions de CO2 une contribution active et bénéfique pour l’environnement, en vous tournant vers des crédits carbone de qualité qui financent des projets de stockage favorables à la biodiversité.

1. Réaliser son bilan carbone 

Pour connaître l’impact de vos activités sur les écosystèmes et son poids dans la balance des dérèglements climatiques, nous vous recommandons de commencer par réaliser le bilan carbone de votre entreprise. Les plus grandes entreprises sont déjà contraintes par la loi à un bilan extra-financier de leurs activités afin d’en mesurer l’impact. Mais les autres peuvent également s’y atteler d’ores et déjà afin que nous parvenions à une neutralité carbone mondiale le plus rapidement possible. 

2. Réduire ses émissions de gaz à effet de serre

Avant d'envisager l'achat de crédits carbone, il est impératif de prendre des mesures internes pour minimiser autant que possible les émissions que génère votre activité. L’achat de crédits carbone ne peut s’inscrire que dans une logique de réduction des émissions de GES. En aucun cas, ils ne doivent suppléer cet effort. Vous éviterez ainsi de tomber dans le piège de la neutralité carbone qui donnerait à croire que, puisque vos émissions sont compensées, il n’est pas nécessaire de changer de pratiques. La neutralité carbone n’a de sens qu’à l’échelle planétaire.

3. Se tourner vers les crédits carbone

Ce n’est qu’une fois que tout cela a été mis en place que vous pouvez mettre sur pied une stratégie pour “compenser” l’impact de vos émissions incompressibles. 
Pour cela, nous vous conseillons de définir un budget à allouer aux projets de contribution qui donneront lieu à l’acquisition de crédits carbone. Cette manière de faire a plusieurs avantages. 
Certaines entreprises développent par exemple une taxe carbone interne qui permet de générer un budget de contribution. Ainsi, pour réduire le poids de cette taxe interne, les entreprises s'obligent elles-mêmes à réduire leurs émissions. C’est la solution originale développée par Renaud Bettin, de Sweep.
De cette manière, plutôt que de chercher à compenser leurs émissions résiduelles avec des projets donnant lieu à des crédits carbone “low cost”, elles changent de paradigme et ne cherchent plus à atteindre coûte que coûte la neutralité carbone, mais se montrent prêtes à soutenir des projets de régénération qui nous mèneront collectivement vers un zéro émission nette

4. Acquérir des crédits carbone de haute qualité

Cette stratégie permet aux entreprises de soutenir des projets réellement ambitieux dont le coût de la tonne carbone est certes plus élevé, mais dont l’impact est nettement plus fort qu’en tirant les prix vers le bas pour atteindre un objectif de X émissions carbone à compenser. 
Exit ainsi la logique d’un prix du crédit carbone fixé par l’entreprise et limitant son impact pour développer le soutien de projets à réelle valeur ajoutée en faveur de la biodiversité et de l’ensemble du monde vivant. 
En agissant de cette manière avec votre entreprise, vous prendrez réellement en compte la valeur des dommages causés par l’émission d’une tonne d’équivalent carbone. 
Les crédits carbone à bas prix sont souvent issus de projets de moindre qualité, qui ont un impact environnemental limité, pour ne pas dire nul, si l’on en croit l’enquête des journalistes du Guardian et die Zeit. Opter pour la qualité plutôt que la quantité est donc essentiel pour garantir que votre investissement dans les crédits carbone se traduise par une réduction réelle et significative de votre impact sur la nature. Choisissez alors des crédits carbone émis dans le cadre de projets documentés, vérifiés et certifiés, pour garantir leur efficacité à long terme.

5. Soutenir la séquestration à long terme 

Dans les projets de contribution carbone que vous choisirez, accordez une attention particulière à la durabilité des réductions d'émissions engendrées. 
Les projets de séquestration du carbone à long terme, tels que le boisement de terres suivant les principes d’une sylviculture mélangée à couvert continu ou la restauration de tourbières offrent des avantages environnementaux durables et vérifiables. Ces projets séquestrent du carbone, contribuant ainsi à réduire les concentrations de CO2 atmosphérique sur des décennies. En privilégiant de telles initiatives, vous contribuerez de manière significative à l'effort collectif de lutte contre les dérèglements climatiques.

6. Choisir la transparence

Lors de l’achat de crédits carbone, assurez-vous que l'entreprise ou l'organisme qui les propose soit totalement transparent. Cela signifie que vous êtes en droit d’exiger des informations détaillées et complètes sur la manière dont ces crédits sont générés et utilisés, par exemple des rapports détaillés, décrivant en profondeur les méthodes utilisées pour calculer le stockage à long terme des émissions. 
Par ailleurs, afin d’éviter le double compte d’un crédit carbone, l’entreprise ou l’organisme qui délivre les crédits doit les enregistrer dans un registre unique. La transparence et la clarté dans la comptabilisation des crédits carbone sont essentielles pour garantir leur légitimité.

7. Exiger la vérification du projet par un tiers reconnu

Lorsque vous investissez dans des crédits carbone, recherchez ceux qui ont été soumis à une vérification indépendante par des tiers reconnus. Cette vérification est nécessaire et peut vous éviter de tomber dans le piège de crédits carbone fantômes. Des organismes de vérification tiers, souvent des sociétés de certification environnementale réputées, examinent en détail les projets de contribution, évaluent leur conformité aux normes environnementales et vérifient la précision des calculs des réductions d'émissions.
C’est par exemple le cas de Bureau Veritas qui atteste la méthodologie de calcul du stockage du carbone et son effectivité dans les projets d’EcoTree

8. Privilégier des projets de contribution locaux

Par le choix de vos crédits carbone, vous avez la possibilité de soutenir des initiatives locales. Ainsi, vous pouvez renforcer les liens avec votre communauté et établir une véritable culture d’entreprise. Cela peut avoir un impact positif direct et quantifiable sur l'économie locale, créer des emplois et améliorer la qualité de vie dans votre région. C’est enfin la possibilité de vérifier in situ que les projets que vous soutenez sont vraiment mis en place en temps et en heure et selon les critères définis par l’organisme émetteur des crédits carbone. 

9. Privilégier des projets de contribution socialement engagés

Le prise en compte de l’engagement social peut aussi orienter votre choix pour acquérir des crédits carbone qui se soucient de leur impact sociétal. Ainsi, choisir des projets de contribution qui offrent un accès au travail à des personnes qui en ont été éloignées, à des personnes en situation de handicap et qui impliquent les populations locales est agir en faveur du bien commun à deux échelles : celle du climat et celle de la responsabilité sociale. 
Votre entreprise peut avoir le souci de l’inclusion et du respect des personnes, comme de celui de la nature dans toutes ses actions. C’est un élément très important pour créer les conditions d’un avenir commun plus vivable pour tous. 

10. Expliquer votre stratégie de contribution carbone

Les projets donnant lieu à des crédits carbone ne sont pas à l'abri de critiques et de controverses. Les parties prenantes, la société civile, les experts et d'autres intervenants peuvent à bon droit s’interroger sur votre stratégie de contribution carbone
Ainsi, n’hésitez pas à communiquer en toute transparence et de façon ajustée sur les actions que vous mettez en place pour réduire votre empreinte carbone et soutenir des projets locaux de qualité. 

Recevez par email les dernières actualités d'EcoTree

Recevez par email les dernières actualités d'EcoTree

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir nos actualités afin de mieux comprendre le rôle que les entreprises ont sur les écosystèmes. Recevez des informations sur le carbone, le climat, nos projets de biodiversité, nos invitations exclusives et bien plus encore.
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Découvrez nos articles de blog

BlogL'Atelier ATHEM est engagé dans une démarche RSE et de séquestration carbone avec EcoTreeMatthieu Napoli21 févr. 2024
BlogFocus sur les Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et FloristiqueLéa Toulet12 févr. 2024
BlogPlantations dans la forêt de MontplonneSuzanne Sinniger29 janv. 2024