Blog

News from our forests, events, the life of the EcoTree team

Zones humides en forêt : quel rôle ?

Zones humides en forêt : quel rôle ?

C’est lors d’un sommet planétaire sur l’environnement et le développement en 1992 à Rio qu’a été développé le concept de biodiversité. Ce principe, qui englobe le vivant et la sauvegarde de sa biodiversité, est l’un des principaux enjeux du XXIe siècle. Menacées car fragiles, les zones humides sont mieux connues depuis quelques années et leur rôle est tenu pour primordial. Quel rôle jouent-elles dans la préservation de la biodiversité, notamment en forêt ?

Origine et transformation des zones humides par le boisement

En forêt, les zones humides peuvent prendre des formes variées : des étendues d’eau d’origine artificielle (étang, plan d’eau aménagé), des fonds de vallée aux eaux stagnantes, des mares forestières d’origine naturelle (poche argileuse) ou liées à d’anciens trous de bombe, des fossés délimitant des parcelles, etc. La végétation couvrant ces zones humides a plusieurs origines : soit elle est venue naturellement et correspond globalement aux potentialités du site (mares intraforestières, végétation ripuaire des étangs), soit elle dérive de la surexploitation de la forêt et donc de l’important éclaircissement de ce couvert forestier (lande tourbeuse, bétulaie, aulnaie-saulaie, prairie humide), soit enfin elle est la marque d’une forte emprise de l’homme sur le milieu, empreinte accompagnée d’une volonté de transformer ce milieu pour le rendre productif.

L’homme aura alors sélectionné quelques espèces, favorisé leur croissance, et misé sur la rentabilité des peuplements. L’enrésinement des fonds humides est relativement tardif dans les forêts françaises. Les essais menés au XIXe siècle ont été jugés infructueux ou abandonnés pour d’autres raisons. De 1960 à 1990, sous l’impulsion du Fonds forestier national, les reboisements en résineux ont complètement transformé des zones humides jusqu’alors peu recherchées par les forestiers. Des régions jusqu’alors colonisées par des landes ou des boisements peu productifs se transforment en futaie résineuse (Plateau de Millevaches, Basse-Normandie, Bretagne intérieure, Pays de la Loire, Sologne, etc.). Cette sylviculture répondait à des besoins économiques : produire du bois d’industrie ou de la pâte à papier. Il a fallu, pour y parvenir, transformer le milieu naturel.

Quelle biodiversité en zone humide ?

Les zones humides renferment un grand nombre d’habitats reconnus pour leur haute valeur écologique. Cet intérêt réside avant tout dans la présence d’espèces animales et végétales originales et spécifiques. On y trouve une très grande diversité d’espèces, dont la plupart bénéficient d’un statut de protection. Or, la biodiversité repose avant tout sur la diversité biologique des formes du vivant. Ce n’est pas toujours visible au premier regard. Pourtant, les tourbières ont par exemple un intérêt archéologique et paléo-environnemental. En s’accumulant sur des milliers d’années, la tourbe, par son pouvoir conservateur, a emprisonné des témoins biologiques ou matériels des temps anciens. Ainsi, l’étude des pollens fossiles des tourbières nous renseigne sur les végétations et les climats du passé depuis au moins 10 000 ans. La pratique de l’étrépage, qui vise à décaisser et à exporter le sol superficiel et la végétation, afin de favoriser les espèces pionnières, permet de retrouver des graines de plantes qui avaient momentanément disparu.

Enfin, en permettant cette biodiversité, la forêt joue plusieurs rôles essentiels pour les zones humides : elle filtre l’eau et est donc précieuse pour la qualité de l’eau des périmètres de captage ; elle fournit des habitats indispensables aux espèces aquatiques ; elle régule les débits et participe à la stabilisation des berges.

EcoTree's Services & Guarantees

reassurance.paiements_securises.titre

Secure Payments
Stripe - SEPA (€)

Customer service

Customer service
Satisfied or refunded
24/7

Avis Vérifiés
Compliance

Compliance
EcoTree is registered at the French Financial Authority (AMF: "Autorité des Marchés Financiers") under number D-18-01

Sustainable management

Sustainable management
All our forests are insured, certified, and sustainably managed.