Philippine, une nouvelle tête au marketing BtoB

Nouvelle recrue d’EcoTree, Philippine Le Sage apporte son enthousiasme et son savoir-faire pour développer l’offre marketing à l’intention des entreprises.

Jules de Castilla

Chargé de partenariats entreprises
Philippine, une nouvelle tête au marketing BtoB

Arrivée récemment, Philippine Le Sage se voit confier la tâche de développer le marketing à l'intention des entreprises afin de booster la croissance B2B d'EcoTree. Un objectif qui l’enthousiasme, et sur lequel elle nous dit quelques mots.

Philippine, nouvelle tête pensante du marketing BtoB

Avant d’intégrer EcoTree le 1er février 2021, Philippine était en Volontariat International en Entreprise (VIE) à Bruxelles pour Citroën, comme responsable marketing réseau depuis deux ans.
“J’étais en charge de la mise en place et de la diffusion de tous les supports de communication à destination du réseau. Supports aussi bien physiques : PLV (publicité sur lieu de vente), que digitaux. En parallèle, je m'occupais de vérifier les plans de communication de chaque point de vente et qu'ils étaient bien accordés à la réalité du terrain, que les offres étaient bien mises en avant.”
Avant cela, Philippine avait travaillé quatre mois pour TechSell Group, en tant que chef de projet Trade Marketing, à l’issue de son école de commerce (ESCE) où elle a obtenu un Master en marketing international. 
Son nouveau rôle chez EcoTree est de prendre en main le marketing BtoB, comme homologue de Melchior, qui s’occupe du marketing à destination des clients particuliers. Elle s’occupera donc de développer tout le marketing à destination des entreprises. Au fur et à mesure que l’entreprise pousse, et que les clients deviennent plus nombreux, il est devenu indispensable de mettre sur pied une équipe dédiée à la communication et au marketing à destination des entreprises.
Dans ses attributions, Philippine travaille main dans la main avec différents services : communication, digital, équipe commerciale etc, afin de mettre en place une stratégie 360°, répondant aux attentes des entreprises.

Qu’est-ce qui a poussé Philippine chez EcoTree ?

“Ce qui m’a menée ici, c’est d’abord la rencontre, via un réseau d’amis, d’Annabelle au cours de mes vacances, l’été dernier. Elle m’a parlé d’EcoTree, l’entreprise pour laquelle elle travaillait, et ce qu’elle m’en a dit m’avait touchée. J’ai pensé que c’était vraiment intéressant de parler de développement durable, autrement que dans une optique punitive. Qu’EcoTree était totalement en phase avec les attentes de notre époque : réconcilier développement durable et retour sur investissement. Il est assez rare de découvrir une entreprise qui ait cette démarche. Qui propose aux autres entreprises de soutenir le développement des forêts et de la biodiversité, tout en pouvant compter sur un retour sur investissement, à terme. Cette logique donnant-donnant m’a plu ! En un mot, EcoTree c’est : pense à la planète, elle t’en remerciera. 
Les forêts sont une chose à laquelle j’étais déjà sensible parce qu’une partie de ma famille en possède dans l’Est de la France depuis plusieurs générations, non loin de Baccarat. Mes ancêtres avaient fait l’acquisition de ces forêts pour pouvoir fournir du bois pour faire chauffer les fours qui permettaient de travailler le cristal. C’est pourquoi au cours de mon enfance, chaque année, je me rendais dans la forêt pour suivre son évolution. Le garde-forestier nous expliquait ce qu’il était possible de planter comme essence d’arbre compte-tenu du sol, ça me passionnait. C’était génial d’aller passer le week-end dans la forêt en famille. J’y vais moins en grandissant, mais j’y retourne toujours avec un grand plaisir ! Je me souviens même des ravages causés par la tempête de 1999. De ces trous dans la terre plus profonds que j’étais haute, causés par les arbres déracinés.”

Une prise de conscience et une offre d’emploi

“La pandémie de Covid m’a aussi fait prendre conscience de beaucoup de choses. J’ai opéré un retour sur moi-même, m’interrogeant sur ce qui m’animait, ce qui me faisait me lever le matin pour aller au travail, et cela m’a poussée à me demander ce que je voulais pour mon avenir. Alors que mon VIE devait se terminer à la fin janvier, je me suis vraiment demandée ce que je souhaitais faire par la suite. Il m’est clairement apparu que je voulais travailler dans une entreprise qui ait du sens et qui soit une structure plus petite que celle où j’évoluais, pour apprendre d’autres choses, apprendre des autres, et découvrir cet aspect très dynamique de la start-up. Aussi, lorsque j’ai vu passer sur LinkedIn l’offre postée par EcoTree pour une création de poste, j’ai immédiatement postulé. 
Ça ne fait pas encore très longtemps que je travaille pour EcoTree, mais l’ambiance générale me plaît bien, et j’aime cet esprit d’entreprise qui permet de tester constamment de nouvelles choses, sans s’arrêter au moindre échec. On est constamment dans une optique de test & learn, et si ça ne marche pas, on avance tout de même en mettant en place une autre stratégie et en apprenant de toutes nos actions, de celles réussies comme des autres. L’environnement est vraiment dynamique, et il y a tout à créer. C’est très enthousiasmant ! 
Cela diffère vraiment de ce que j’ai connu dans le grand groupe où j’étais précédemment, où chacun devait s’en tenir uniquement à sa fiche de poste. En arrivant, j’ai eu le sentiment que ça allait trop vite et que je n’arriverais pas à prendre le train en marche, mais en fait si, au bout de quelques jours j’ai pris le rythme, et c’est très motivant ! Il y a beaucoup de travail mais tout le monde y contribue, ça porte !”

L’objectif de Philippine, en lien avec Nicolas Baron, est de comprendre quelles sont les attentes de toutes les entreprises clientes, afin de pouvoir leur présenter des offres qui leur correspondent. Grâce à toutes les données réunies, elle devrait être à même, dans quelques mois, d’aider l’équipe des commerciaux à mieux s’adresser à ses clients.