Blog

Nouvelles de nos forêts, événements, vie de l'équipe EcoTree

Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 5. Les déchets

Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 5. Les déchets

Il existe des moyens de compenser son impact carbone, comme planter des arbres, par exemple. Mais il existe aussi des moyens de limiter son impact carbone. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Voici donc quelques conseils pour une consommation d’énergie plus vertueuse et plus respectueuse du monde qui nous est commun. Car, ne l’oublions pas : si nous pouvons nous permettre de consommer tant d’énergie, c’est que d’autres ne peuvent pas se le permettre. Sans quoi, il faudrait au moins trois planètes Terre pour tous nous rassasier.

Si vous souhaitez connaître votre impact carbone et la manière de le réduire au quotidien, vous pouvez essayer le calculateur d’empreinte écologique du WWF suisse. Vous aurez ainsi un portrait global de ce que vous consommez et des points sur lesquels il vous est possible d’agir pour réduire votre impact carbone. Ce calculateur reste toutefois très général et certaines solutions préconisées pour réduire son impact carbone sont discutables, ainsi du conseil de remplacer son véhicule thermique par un véhicule électrique. Outre le fait que changer de voiture n’est pas écologiquement neutre, la neutralité carbone des véhicules électriques est tout à fait discutable. En revanche, nous vous donnons d’autres conseils qui ont fait leurs preuves.

Evitons de produire des déchets

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux déchets et leur potentiel de réduction sont sous-estimés. La prévention des déchets associée à une politique ambitieuse de recyclage permettrait une atténuation de l'impact climatique du secteur.

Selon l’Ademe, « le traitement des déchets par incinération ou par stockage se traduit par des rejets dans l’air de gaz à effet de serre et de polluants divers ». Car, en France, seulement 40 % des déchets sont recyclés. Prenons donc de nouvelles habitudes de consommation pour éviter d’avoir à remplir nos poubelles de déchets. Pour cela, privilégions les fruits et les légumes qui ne sont pas dans des emballages plastique ou sous vide. Achetons le plus possible d’aliments en vrac dans les Biocoop ou sur les marchés. Réutilisons nos contenants, les bocaux en verre étant à privilégier.

Des gestes pratiques au quotidien

Il nous faut aussi apprendre à dire non, aux publicités qui envahissent nos boîtes aux lettres, aux pailles, aux touillettes en plastique, aux échantillons gratuits, aux sacs plastiques, aux tickets de caisse ou de banque que nous jetterons immédiatement

Privilégions, autant que possible, le recyclage qui permet de conserver pour un nouvel usage l’énergie contenue dans les déchets, en évitant le recours à de nouvelles matières premières.

Après cela, il est temps de penser à composter nos déchets verts, qui seront très utiles à la terre et aux plantes, ou aux arbres que nous cultiverons, qui eux-mêmes aideront à réduire notre empreinte carbone. Bien contrôlé, le compostage permet de stocker le CO2 organique des biodéchets dans le sol. Pensons à fonctionner en cycle fermé, afin de rejeter le moins de GES. C’est aussi l’utilité d’une bonne politique sylvicole. Le bois, intelligemment utilisé, produit peu de déchet, et les gaz à effet de serre qui sont produits par sa combustion ou sa putréfaction sont absorbés par les nouvelles plantations.
Soyons malins !

 

Articles similaires
Italie : la startup bio qui explose !
Italie : la startup bio qui explose !

Pionnière dans le domaine de l’agriculture biologique, l’Italie prend la place de deuxième exportateur mondial, juste derrière les Etats-Unis, et met en place de nouveaux projets innovants pour développer l’agriculture biologique chez elle mais aussi dans toute l’Europe. C’est ainsi qu’elle mène, avec l’Union Européenne, un projet Erasmus+ pour les startups du bio. Quand écologie et modernité se rejoignent pour un avenir...

Lire la suite

Arbres paysans : quelles trognes !
Arbres paysans : quelles trognes !

On peut, comme George Sand, trouver que les arbres têtards ne sont pas les plus gracieux phénomènes qui soient, et qu’ils gâchent parfois le paysage. On peut à l’inverse, être charmé par leurs gueules cassées et leurs silhouettes massives, aussi surprenantes que sortant tout droit de l’imagination de Tolkien. Quoi qu’il en soit, cette taille radicale qui transforme certains spécimens en têtards ou trognes est à peu près...

Lire la suite

Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 1. Le logement
Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 1. Le logement

Il existe des moyens de compenser son impact carbone, comme planter des arbres, par exemple. Mais il existe aussi des moyens de limiter son impact carbone. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Voici donc quelques conseils pour une consommation d’énergie plus vertueuse et plus respectueuse du monde qui nous est commun. Car, ne l’oublions pas : si nous pouvons nous permettre de consommer tant d’énergie, c’est que...

Lire la suite

Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 2. La nourriture
Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 2. La nourriture

Il existe des moyens de compenser son impact carbone, comme planter des arbres, par exemple. Mais il existe aussi des moyens de limiter son impact carbone. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Voici donc quelques conseils pour une consommation d’énergie plus vertueuse et plus respectueuse du monde qui nous est commun. Car, ne l’oublions pas : si nous pouvons nous permettre de consommer tant d’énergie, c’est que...

Lire la suite

Services & Garanties EcoTree

Paiements sécurisés

Paiements sécurisés
Stripe - SEPA

Service client

Service client
Satisfait ou remboursé
24h/24 & 7j/7

EcoTree & l'AMF

EcoTree & l'AMF
EcoTree est enregistré auprès de l’AMF sous le numéro D-18-01 en tant qu’intermédiaire en biens divers

Gestion durable

Gestion durable
Toutes nos forêts sont gérées durablement, certifiées et assurées.