28 sept. 2019

Les arbres s’exposent à la Fondation Cartier

Jusqu’au 10 novembre, les arbres s’exposent et s’expriment à la Fondation Cartier pour l’art contemporain. « Nous les arbres », disent les plus anciens membres de la comm

Suzanne Sinniger
Suzanne SinnigerChargée de communication
Les arbres s’exposent à la Fondation Cartier

Jusqu’au 10 novembre, les arbres s’exposent et s’expriment à la Fondation Cartier pour l’art contemporain. « Nous les arbres », disent les plus anciens membres de la communauté des vivants aux hommes que nous sommes, « écoutez et voyez ce que nous avons à vous dire ». Qui de mieux placé, pour transmettre la voix des arbres que des artistes et des scientifiques ? Un mélange très réussi, pour un résultat passionnant et détonnant !

Alors que les hommes n’ont guère plus de 300 000 ans et ne comptent que pour 0,01% de la biomasse, la première forêt fossile connue date de 385 millions d’années, ce qui place les arbres au nombre des plus anciens organismes vivants de la planète ! Tour à tour adorés, craints, puis réduits à un état utilitaire, les arbres semblent retrouver aujourd’hui la place qui leur revient, celle d’organismes vivants complexes dotés de sens, capables de communiquer, de développer une forme de mémoire et de s’adapter pour vivre en symbiose avec d’autres espèces ou au gré des modifications climatiques. Menacés en certaines parties du monde, alors qu’ils sont nos meilleurs alliés contre le réchauffement climatique et l’avancée des déserts, ils sont également l’objet d’étude de bien des chercheurs et des artistes.

D’un bout à l’autre du monde

« Etonnants voyageurs ! […] Dites, qu’avez-vous vu ? »

L’exposition de la fondation Cartier est un véritable voyage d’un bout du globe à l’autre, d’une technique artistique à une autre. Dessins, peintures, photographies, films, installations d’artistes américains, européens, orientaux : tout fonctionne, s’arrange et se suit pour nous donner une multitude d’angles de vue de ces organismes complexes et magnifiques que l’on appelle simplement arbres. Entre des carnets de dessins du botaniste Francis Hallé et un inventaire conceptuel et systématique de l’architecte Cesare Leonardi qui dresse la typologie des arbres, de leurs ombres et de leurs variations chromatiques, le botaniste Stefano Mancuso défend la notion d’intelligence des plantes et « donne la parole aux arbres », par le biais d’une installation. Aucun des artistes invités à présenter une œuvre ne manque d’imagination ou d’intuition pour dévoiler un pan caché de ces organismes vivants si secrets.

L’arbre : un être vivant comme un autre ?

Par-delà les œuvres et les réflexions exposées par la Fondation Cartier, revient la question du statut à donner aux arbres. « Rendant à l’arbre la place que l’anthropocentrisme lui avait soustraite, Nous les Arbres réunit les témoignages, artistiques ou scientifiques, de ceux qui portent sur le monde végétal un regard émerveillé et qui nous révèlent que, selon la formule du philosophe Emanuele Coccia, « il n’y a rien de purement humain, il y a du végétal dans tout ce qui est humain, il y a de l’arbre à l’origine de toute expérience ». » C’est une manière élégante de botter en touche. Bien sûr, l’homme s’est placé au centre du monde, puisqu’il est celui qui pense le monde et l’exprime. Les arbres pensent-ils le monde et la place qui est la leur sur la Terre ? Rien n’est plus difficile à dire. Que les arbres soient l’objet de notre plus grand respect et de notre plus vive admiration ; qu’ils inspirent les artistes et émerveillent les scientifiques, c’est tout à fait évident et logique. Mais peut-on faire pour autant de l’arbre un être vivant aussi sensible que l’homme sans tomber une nouvelle fois dans l’anthropomorphisme ?

 

NOUS LES ARBRES, Fondation Cartier pour l’art contemporain, 261 Boulevard Raspail, 75014 Paris

Du 12 juillet au 10 novembre 2019

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Quelques secondes suffisent pour s'inscrire à notre newsletter. Vous recevrez régulièrement des nouvelles de nos actions sur le terrain, des connaissances sur la forêt et sa biodiversité mais aussi des offres exclusives rien que pour vous !
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Apprenez-en plus sur la forêt, la biodiversité et les enjeux de leur préservation

BlogFocus sur les Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et FloristiqueLéa Toulet12 févr. 2024
BlogPlantations dans la forêt de MontplonneSuzanne Sinniger29 janv. 2024
BlogChute de neige ne rime pas avec plantation dans la forêt du Syndicat (Vosges)Lyna Boussena26 janv. 2024

Notre sélection d'arbres

Notre raison d’être : permettre à tous de faire un geste qui bénéficie à la nature et nous aide à vivre dans un monde plus harmonieux. Alors, vous aussi devenez propriétaire d'arbres en forêt française et contribuez à lutter contre le dérèglement climatique.

53Arbre2920%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/29975171525cffa6ac400a830e26cf86373eb387.jpegChêne SessileÂge : 55 à 60 ans Forêt de Ruillé 72https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-ruillehttps://ecotree.green/offres/72-sarthe/foret-de-ruille/chene-sessile/53
Âge : 55 à 60 ans
Forêt de Ruillé
Sarthe, Pays de la Loire
2588Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/6adf59880cea149d9b11aceb948ccbf1eea61e67.jpegPin laricioFutaie irrégulière Forêt de Montplonne 55https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-montplonnehttps://ecotree.green/offres/55-meuse/foret-de-montplonne/pin-laricio/2588
Pin laricio 18 €
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Montplonne
Meuse, Grand Est
3931Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/05/f0accc0da4cdeab98caed14dd8eb1613990c8af9.pngPoirier sauvageFutaie irrégulière Forêt de Peyrat-de-Bellac 87https://ecotree.green/offres/foret/peyrat-de-bellachttps://ecotree.green/offres/87-haute-vienne/peyrat-de-bellac/poirier-sauvage/3931
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Peyrat-de-Bellac
Haute-Vienne, Limousin

Communication à caractère promotionnel. Cet investissement comporte des risques. Reportez-vous à l'article 18 des CGV et à la note d’information.

Voir nos arbres