Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 4. l’eau

Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 4. l’eau

Il existe des moyens de compenser son impact carbone, comme planter des arbres, par exemple. Mais il existe aussi des moyens de limiter son impact carbone. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Voici donc quelques conseils pour une consommation d’énergie plus vertueuse et plus respectueuse du monde qui nous est commun. Car, ne l’oublions pas : si nous pouvons nous permettre de consommer tant d’énergie, c’est que d’autres ne peuvent pas se le permettre. Sans quoi, il faudrait au moins trois planètes Terre pour tous nous rassasier.

Si vous souhaitez connaître votre impact carbone et la manière de le réduire au quotidien, vous pouvez essayer le calculateur d’empreinte écologique du WWF suisse. Vous aurez ainsi un portrait global de ce que vous consommez et des points sur lesquels il vous est possible d’agir pour réduire votre impact carbone. Ce calculateur reste toutefois très général et certaines solutions préconisées pour réduire son impact carbone sont discutables, ainsi du conseil de remplacer son véhicule thermique par un véhicule électrique. Outre le fait que changer de voiture n’est pas écologiquement neutre, la neutralité carbone des véhicules électriques est tout à fait discutable. En revanche, nous vous donnons d’autres conseils qui ont fait leurs preuves.

Réduisons notre consommation d’eau

Un Français moyen utilise 150 litres d’eau par jour pour se laver, se nourrir, faire tourner ses machines…, ce qui représente plus de 50m3 par an. Il suffit d’y prendre garde pour facilement réduire notre consommation d’eau. On peut, par exemple visser des aérateurs ou brise-jets sur nos robinets. Ceux-ci ont pour effet d’injecter des bulles d’air dans l’eau, réduisant de moitié notre consommation sans que cela ait d’influence visible sur ce qui s’écoule des robinets. On peut procéder de même pour la douche en remplaçant le pommeau par une douchette, qui permet de diminuer le débit de plus de la moitié. Il y a encore cette bonne vieille astuce de la bouteille en plastique ou du ballon installé dans le réservoir de la chasse d’eau pour en diminuer le volume. On limite ainsi notre gaspillage d’eau. En mettant tout cela en application, on peut arriver à une économie de 20 m3 d’eau par an, sans aucune pénibilité.

Eau virtuelle, empreinte de l’eau

« Consommer un kilogramme de blé, c’est aussi, dans les faits, consommer le millier de litres d’eau qu’il a fallu pour faire pousser cette céréale », estimait Daniel Zimmer, directeur du Conseil Mondial de l’eau à Kyoto en 2003. On appelle « eau virtuelle » l’ensemble des consommations d’eau nécessaire à une production, agricole ou industrielle, ou à un service. Autrement dit, cette terminologie correspond à l’eau utilisée pour produire des biens exportables dans un endroit et consommée « virtuellement » dans un autre espace. L’empreinte de l’eau est une mesure des impacts de l’activité humaine sur l’eau au niveau domestique, agricole ou industriel. Il faut savoir qu’un cinquième de l’eau consommée dans le monde est virtuelle. Il s’agit d’eau échangée entre pays sous forme de produits agricoles ou industriels. A titre d’exemples, 1 tasse de café de 125 ml = 140 litres d’eau nécessaires pour cultiver, récolter, torréfier, transformer, emballer et transporter les grains de café. 1 paire de chaussures en cuir = 8 000 litres d’eau. A l’échelle mondiale, l’empreinte eau de consommation d’un humain s’élève à 1 243 m3 d’eau par personne et par an (7 452 milliards de m3/an) et 1 875 m3 / personne/an en France (110 milliards de m3/an).

Réduisons les déchets associés à notre consommation d'eau 

Évidemment, privilégier l'eau du robinet à l'eau en bouteille. Notamment en utilisant une gourde comme celles dont sont munies toutes les équipes d'EcoTree. Forts de ces informations, nous sommes plus attentifs à notre consommation d’eau réelle, mais aussi virtuelle. Tout ce que nous consommons nécessite de l’eau. Soyons économes à tout point de vue.

Articles similaires
Elections en Angleterre : les partis font la course aux arbres
Elections en Angleterre : les partis font la course aux arbres

Il y a dans les guerres politiques certaines choses amusantes, voire réjouissantes. C’est ainsi que la BBC nous informe que le parti conservateur et le parti libéral démocrate se livrent une lutte serrée pour savoir qui plantera le plus d’arbres au Royaume-Uni, en cas de victoire. Que les enchères montent !

Lire la suite

Italie : la startup bio qui explose !
Italie : la startup bio qui explose !

Pionnière dans le domaine de l’agriculture biologique, l’Italie prend la place de deuxième exportateur mondial, juste derrière les Etats-Unis, et met en place de nouveaux projets innovants pour développer l’agriculture biologique chez elle mais aussi dans toute l’Europe. C’est ainsi qu’elle mène, avec l’Union Européenne, un projet Erasmus+ pour les startups du bio. Quand écologie et modernité se rejoignent pour un avenir...

Lire la suite

Arbres paysans : quelles trognes !
Arbres paysans : quelles trognes !

On peut, comme George Sand, trouver que les arbres têtards ne sont pas les plus gracieux phénomènes qui soient, et qu’ils gâchent parfois le paysage. On peut à l’inverse, être charmé par leurs gueules cassées et leurs silhouettes massives, aussi surprenantes que sortant tout droit de l’imagination de Tolkien. Quoi qu’il en soit, cette taille radicale qui transforme certains spécimens en têtards ou trognes est à peu près...

Lire la suite

Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 1. Le logement
Conseils pratiques pour réduire son impact carbone : 1. Le logement

Il existe des moyens de compenser son impact carbone, comme planter des arbres, par exemple. Mais il existe aussi des moyens de limiter son impact carbone. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Voici donc quelques conseils pour une consommation d’énergie plus vertueuse et plus respectueuse du monde qui nous est commun. Car, ne l’oublions pas : si nous pouvons nous permettre de consommer tant d’énergie, c’est que...

Lire la suite

choisir la confiance

Garanties d'EcoTree

Conformité financière

Nous sommes enregistrés auprès de l'autorité des marché financiers (AMF).

Un impact écologique vérifié

Nos calculs de capture du carbone sont officiellement vérifiés.

100% durable

Nos forêts sont assurées, certifiées et gérées durablement.