20 sept. 2019

Allemansrätt : en Suède, chacun peut profiter des bienfaits de la forêt

L’Allemansrätt suédois est un droit coutumier qui confère à chacun la possibilité de se promener dans tout lieu naturel, notamment les forêts, et d’y jouir de ses largess

Thomas Norman Canguilhem
Thomas Norman CanguilhemDirecteur International
Allemansrätt : en Suède, chacun peut profiter des bienfaits de la forêt

L’Allemansrätt suédois est un droit coutumier qui confère à chacun la possibilité de se promener dans tout lieu naturel, notamment les forêts, et d’y jouir de ses largesses. Le rapport que les Suédois entretiennent avec la nature est différent du nôtre, si bien qu’il n’est pas rare de croiser des groupes festoyant dans les bois des fruits de leur cueillette ou de leur pêche.

C’est là-bas un droit sacré, que celui de pouvoir arpenter les grands espaces, qu’ils soient privés ou publics, et de ramasser les fruits, les plantes, les écorces ou les fleurs qui s’y trouvent. Bien entendu, cela n’est possible que dans la mesure où les habitants de la Suède ont une conception du bien commun et un respect de la nature qui ne sont pas tout à fait les mêmes que dans les pays méditerranéens. Et jouissant de cette liberté de ramasser baies et champignons ou de camper à peu près partout et d’y allumer un feu, les Suédois font montre d’un grand respect envers la nature et les gens qui peuvent vivre non loin de là où ils passent. Il n’est pas question de s’approcher de trop près d’une habitation ou de dépouiller un arbre de ses fruits, mais seulement de pouvoir profiter des largesses que mère nature prodigue à tous gratuitement.

Un festin nature

Au cours du mois de septembre, l’organisme chargé de promouvoir le royaume nordique à l’étranger (Visit Sweden) invite gastronomes et naturalistes à parcourir les grands espaces du pays et à cuisiner eux-mêmes le fruit de leur récolte. C’est ainsi que l’on peut croiser au bord de la mer Baltique, en forêt, sur l’une ou l’autre des trente mille îles ou récifs de l’archipel de Stockholm, des tables dressées en pleine nature et des promeneurs cuisinant les herbes qu’ils ont ramassées ou les poissons qu’ils ont pêchés.

Mais si le pays porte cela à l’attention des étrangers, c’est qu’il s’agit d’une coutume qui lui est propre. Le lien avec la nature est très fort dans le pays et les villes n’en sont jamais éloignées. Le royaume de France connaissait ces coutumes, qui ont été peu à peu refoulées à mesure que la population croissait et que l’on demandait plus de rendement. La Suède (et la Norvège et la Finlande, où elles ont été conservées) étant moins densément peuplée a su conserver ce rapport privilégié à la nature.

Quoi de meilleur pour la santé… et la nature ?

A l’heure du réchauffement climatique et de tant de débats sur les produits phytosanitaires, le respect dû à la nature et une consommation responsable, raisonnable, et qui tienne compte du cycle des saisons, y a-t-il meilleur que de se nourrir des produits directement ramassés dans la forêt, dans les rivières ou dans les prés ?

Bien sûr, cela ne peut pas suffire à composer ses repas quotidiens, mais, à passer du temps à cueillir, préparer et cuisiner soi-même les herbes, les baies, les champignons, on prend davantage conscience de la valeur de la nature et du respect qu’on lui doit. On prend conscience de la fragilité des écosystèmes et de ce que coûte de temps et d’effort de faire pousser tout cela. Et c’est en cueillant ses fruits que l’on honore la nature. C’est en s’en préoccupant qu’on lui est utile, et qu’elle nous le rend !

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Recevez par email toute l'actualité de la forêt

Quelques secondes suffisent pour s'inscrire à notre newsletter. Vous recevrez régulièrement des nouvelles de nos actions sur le terrain, des connaissances sur la forêt et sa biodiversité mais aussi des offres exclusives rien que pour vous !
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Apprenez-en plus sur la forêt, la biodiversité et les enjeux de leur préservation

BlogBois & Marines, des forêts à la merLyna Boussena22 mai 2024
BlogInvestir dans les EnRLyna Boussena16 mai 2024
BlogRestauration de tourbières à Dahner Felsenlandschaft, AllemagneJulia WIENBERG1 mai 2024

Notre sélection d'arbres

Notre raison d’être : permettre à tous de faire un geste qui bénéficie à la nature et nous aide à vivre dans un monde plus harmonieux. Alors, vous aussi devenez propriétaire d'arbres en forêt française et contribuez à lutter contre le dérèglement climatique.

4989Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/04/40c8255881e873acc01b445fdbe86c90a6515c22.jpgÉrable à feuilles d'obierFutaie irrégulière Forêt de Montplonne 55https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-montplonnehttps://ecotree.green/offres/55-meuse/foret-de-montplonne/erable-a-feuilles-d-obier/4989
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Montplonne
Meuse, Grand Est
4978Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/03/6adf59880cea149d9b11aceb948ccbf1eea61e67.jpegPin laricioFutaie irrégulière Forêt de Montplonne 55https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-montplonnehttps://ecotree.green/offres/55-meuse/foret-de-montplonne/pin-laricio/4978
Pin laricio 18 €
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Montplonne
Meuse, Grand Est
4961Arbre1820%FRhttps://bocdn.ecotree.green/essence/0001/05/ec41cbd9e63e39a1b2cd8488e2c93b2c879587ac.pngPommier SauvageFutaie irrégulière Forêt de Montplonne 55https://ecotree.green/offres/foret/foret-de-montplonnehttps://ecotree.green/offres/55-meuse/foret-de-montplonne/pommier-sauvage/4961
flag
Réservé aux abonnés
Âge : 0 à 2 ans
Forêt de Montplonne
Meuse, Grand Est
Exclusivité abonné(e)s

Communication à caractère promotionnel. Cet investissement comporte des risques. Reportez-vous à l'article 18 des CGV et à la note d’information.

Voir nos arbres