4 mai 2023

Jacques Vabre Cafitesse : des machines à café qui tendent vers une économie circulaire

Tendre vers l'économie circulaire en réduisant son empreinte carbone est le défi de Jacques Vabre Professionnel et son engagement avec EcoTree France.

Suzanne Sinniger
Suzanne SinnigerChargée de communication
Jacques Vabre Cafitesse : des machines à café qui tendent vers une économie circulaire

Le Groupe JDE s’est engagé à réduire de 25% ses émissions de GES (scopes 1 et 2) d’ici à 2025. C’est pour atteindre cet objectif que leur marque Jacques Vabre Professionnel s’engage avec EcoTree et réduit l’empreinte environnementale de ses machines.

Comment arriver à l’économie circulaire ?

En travaillant sur toute la chaîne de valeur de la machine, la solution Jacques Vabre Cafitesse pense global ! “Du grain à la tasse” : sourcer du café plus responsable, produire avec des énergies renouvelables, réduire le transport routier, ce sont tous ces efforts consentis en amont de la production de la machine qui permettent d’initier une démarche globale.

Toutes les étapes de la vie de la machine sont ainsi intégrées suivant les principes de l’économie circulaire, grâce au programme “Green Select”. 

Au cours du processus de fabrication de ses machines neuves, l'entreprise cherche également à réduire au maximum son empreinte carbone. Pour ce faire, elle développe une écoconception novatrice. Toutefois, sans attendre les résultats de ce travail de recherche et développement, elle a décidé de contrebalancer les émissions résiduelles de Gaz à Effet de Serre liées à l'extraction des matières premières par une contribution à la valorisation des forêts d'EcoTree.

En outre, Jacques Vabre Cafitesse développe le reconditionnement des machines et le fait savoir à ses clients. L’extraction des matières premières est ainsi réduite, mais il reste encore une part d’émissions de GES incompressible (33%) sur les machines reconditionnées : l’utilisation de la machine, la maintenance, la fin de vie et le transport.

Jacques Vabre Professionnel s'engage aux côtés d'EcoTree pour la réduction des émissions incompressibles

C’est pour contribuer à l’absorption de cette part de GES incompressibles que la solution Jacques Vabre Cafitesse propose à ses clients de s’engager dans une démarche de contribution avec EcoTree.

Le client qui souhaite s’engager devient alors propriétaire des arbres et du carbone absorbé par la forêt.

Il reçoit un certificat de captation de carbone, vérifié par Bureau Veritas, qui prouve la séquestration d’une tonne de CO2 équivalent grâce à la mise en place d’une action bénéfique. Cette action, c’est la gestion durable d’une parcelle forestière menée par les forestiers d'EcoTree. Un projet qui soutient l’écosystème forestier dans son ensemble (arbres et biodiversité) ainsi que l’emploi local.

Quel impact positif pour Jacques Vabre Professionnel, et ses clients ? 

Pour Jacques Vabre Professionnel, ce projet concret renforce son engagement environnemental. Pour les clients, c’est un moyen de participer à une démarche responsable, quantifiable et valorisable.

En fin de vie, les machines sont recyclées grâce au partenariat avec Ecosystem. Et l’ambition de l’entreprise ne s’arrête pas là ; elle a le désir d’atteindre 100% de machines recyclées. 

Choisir une machine Jacques Vabre Cafitesse de la gamme “Green Select” c’est donc tendre vers l’économie circulaire du produit, réduire son impact environnemental et s’engager pour la forêt et sa biodiversité.

 

Recevez par email les dernières actualités d'EcoTree

Recevez par email les dernières actualités d'EcoTree

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir nos actualités afin de mieux comprendre le rôle que les entreprises ont sur les écosystèmes. Recevez des informations sur le carbone, le climat, nos projets de biodiversité, nos invitations exclusives et bien plus encore.
En savoir plus Réduire
ecotree newsletter

Découvrez nos articles de blog

BlogFocus sur les Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et FloristiqueLéa Toulet12 févr. 2024
BlogPlantations dans la forêt de MontplonneSuzanne Sinniger29 janv. 2024
BlogQuel est l’impact de la CSRD sur les crédits carbone ?Théophane Le Méné16 janv. 2024