Pourquoi fêtons-nous les forêts en mars ? 

logo mois de la foret

Tous les 21 mars, depuis 2013, nous célébrons la journée internationale des forêts. Cette initiative a été mise en place le 28 novembre 2012 par l’assemblée générale des Nations unies.

Elle a pour but de sensibiliser le grand public à la forêt et plus largement au changement climatique. En ce mois important dédié à la forêt, nous souhaitons mettre en évidence toutes les étapes du cycle de vie de la forêt dans lesquelles interviennent nos experts forestiers.

logo mois de la foret
foret de luthenay

La gestion durable de la forêt

L’objectif de la gestion durable est de concilier les dimensions économique, environnementale et sociale des forêts. Selon l’article L1 du Code forestier, « la gestion durable des forêts garantit leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité de satisfaire, actuellement...

...et pour l’avenir, les fonctions économiques, écologiques et sociales pertinentes aux niveaux local, national et international, sans causer de préjudices à d’autres écosystèmes. »

Notre modèle, notre expertise et nos actions

Chez EcoTree, nous valorisons les forêts et protégeons leur biodiversité à travers leur gestion durable. La forêt est un milieu vivant dont l'intégrité, la stabilité et la prospérité dépendent fortement de la diversité des espèces. Consciente de cela, EcoTree a adopté une sylviculture dite “proche de la nature” fondée sur un minimum d'ingérence et le respect des écosystèmes. Cela permet de concilier production forestière de qualité et préservation des écosystèmes.

Les différentes étapes de la gestion forestière

Étape 1

Étape 1

Étude de la station forestière et choix d'itinéraire sylvicole

Analyse du terrain

Découvrir ↓

Cette étape comprend le choix du terrain et son étude.

Nos forestiers étudient les sols en faisant un sondage avec une tarière pour analyser la composition des sols : la profondeur, le taux d’humidité, l’hydromorphie, la texture limoneuse, sableuse ou argileuse, la présence de cailloux etc…. Grâce à cette étude, nos forestiers peuvent choisir l’essence principale et les essences d’accompagnement. Les plants sont par la suite choisis et réservés chez le pépiniériste.

Étape 2

Étape 2

Préparation des sols et plantation

Année 0

Découvrir →

La préparation des sols est différente selon l’étude de la station forestière et du choix de l'itinéraire sylvicole. En effet, chaque sol est différent et donc la préparation aussi. Pour préparer le sol, nos forestiers retournent la terre et mettent en andain les rémanents, c'est-à-dire qu'ils font des tas les restes de branches ou de troncs. Ces rémanents sont ainsi laissés sur place.

Puis, vient le moment de la plantation. Celle-ci se fait généralement manuellement et se réalise entre novembre et mars. Nos forestiers profitent de la plantation pour protéger les jeunes plants en appliquant du Trico, un répulsif naturel à base de graisse de mouton. Ils peuvent également installer des protections ou des gaines en fonction de la pression du gibier.

Étape 3

Étape 3

Regarni, protection trico et entretien

Année 1 à 5

Découvrir →

Selon le taux de reprise au sein de la forêt, nos forestiers effectuent un regarni. En effet, en cas de forte mortalité, ils remettent de nouveaux plants. Cette opération se réalise l’année qui suit la plantation. Selon la pression du gibier, nos forestiers peuvent être amenés à protéger les plants plusieurs fois (1 à 2 fois) par an pendant 2 à 3 ans avec du Trico jusqu’à ce qu’ils soient assez grands et robustes.

L’entretien d’une forêt est une tâche qui se réalise tous les étés sur les 3 à 5 premières années jusqu’à ce que les plants soient assez grands pour ne pas être étouffés par les végétations concurrentes (ronces, fougères…).

Étape 4

Étape 4

Élagage et cloisonnement

Année 5 à 20

Découvrir →

Le cloisonnement est une étape importante pour les forêts. Il faut distinguer deux types de cloisonnement :

- le broyage d’interlignes (un interligne sur 2) afin de créer des couloirs pour pouvoir entretenir les plants.

- le cloisonnement d’exploitation (une ligne sur 5, effectué à partir de 20 ans environ) afin de faire passer une abatteuse qui pourra ensuite éclaircir le peuplement.

Élaguer, c’est-à-dire couper les branches basses d’un arbre permet d’avoir un tronc bien élancé et exploitable pour la menuiserie. L’objectif est d’éviter d’avoir des nœuds pourris ou des nœuds trop importants pour les futures planches ou charpentes. Généralement, l’élagage des arbres se fait jusqu’à 6 m de hauteur.

Étape 5

Étape 5

Prélèvement des arbres et régénération

Après l'année 20

Découvrir →

Le prélèvement des arbres se déroule tous les 6 à 10 ans. En effet, des petits prélèvements sont réalisés par nos bûcherons afin de développer les houppiers des arbres d’avenir, (c'est-à-dire les arbres les plus beaux) en enlevant les arbres qui gênent leur développement. Cette action les aide à augmenter la photosynthèse grâce à une mise en lumière plus importante permettant aux arbres de continuer leur croissance.

Ce prélèvement favorise également la régénération naturelle des nouveaux arbres. Cette régénération sera alors prise en main par nos forestiers qui protégeront et entretiendront les nouvelles jeunes pousses.

Étape 1

Étape 1 : Étude de la station forestière et choix d'itinéraire sylvicole

Cette étape comprend le choix du terrain et son étude.

Nos forestiers étudient les sols en faisant un sondage avec une tarière pour analyser la composition des sols : la profondeur, le taux d’humidité, l’hydromorphie, la texture limoneuse, sableuse ou argileuse, la présence de cailloux etc…. Grâce à cette étude, nos forestiers peuvent choisir l’essence principale et les essences d’accompagnement. Les plants sont par la suite choisis et réservés chez le pépiniériste.

Étape 2

Étape 2 : Préparation des sols et plantation

La préparation des sols est différente selon l’étude de la station forestière et du choix de l'itinéraire sylvicole. En effet, chaque sol est différent et donc la préparation aussi. Pour préparer le sol, nos forestiers retournent la terre et mettent en andain les rémanents, c'est-à-dire qu'ils font des tas les restes de branches ou de troncs. Ces rémanents sont ainsi laissés sur place.

Puis, vient le moment de la plantation. Celle-ci se fait généralement manuellement et se réalise entre novembre et mars. Nos forestiers profitent de la plantation pour protéger les jeunes plants en appliquant du Trico, un répulsif naturel à base de graisse de mouton. Ils peuvent également installer des protections ou des gaines en fonction de la pression du gibier.

Étape 3

Étape 3 : Regarni, protection trico et entretien

Selon le taux de reprise au sein de la forêt, nos forestiers effectuent un regarni. En effet, en cas de forte mortalité, ils remettent de nouveaux plants. Cette opération se réalise l’année qui suit la plantation. Selon la pression du gibier, nos forestiers peuvent être amenés à protéger les plants plusieurs fois (1 à 2 fois) par an pendant 2 à 3 ans avec du Trico jusqu’à ce qu’ils soient assez grands et robustes.

L’entretien d’une forêt est une tâche qui se réalise tous les étés sur les 3 à 5 premières années jusqu’à ce que les plants soient assez grands pour ne pas être étouffés par les végétations concurrentes (ronces, fougères…).

Étape 4

Étape 4 : Élagage et cloisonnement

Le cloisonnement est une étape importante pour les forêts. Il faut distinguer deux types de cloisonnement :

- le broyage d’interlignes (un interligne sur 2) afin de créer des couloirs pour pouvoir entretenir les plants.

- le cloisonnement d’exploitation (une ligne sur 5, effectué à partir de 20 ans environ) afin de faire passer une abatteuse qui pourra ensuite éclaircir le peuplement.

Élaguer, c’est-à-dire couper les branches basses d’un arbre permet d’avoir un tronc bien élancé et exploitable pour la menuiserie. L’objectif est d’éviter d’avoir des nœuds pourris ou des nœuds trop importants pour les futures planches ou charpentes. Généralement, l’élagage des arbres se fait jusqu’à 6 m de hauteur.

Étape 5

Étape 5 : Prélèvement des arbres et régénération

Le prélèvement des arbres se déroule tous les 6 à 10 ans. En effet, des petits prélèvements sont réalisés par nos bûcherons afin de développer les houppiers des arbres d’avenir, (c'est-à-dire les arbres les plus beaux) en enlevant les arbres qui gênent leur développement. Cette action les aide à augmenter la photosynthèse grâce à une mise en lumière plus importante permettant aux arbres de continuer leur croissance.

Ce prélèvement favorise également la régénération naturelle des nouveaux arbres. Cette régénération sera alors prise en main par nos forestiers qui protégeront et entretiendront les nouvelles jeunes pousses.

foret

*Ce schéma représente des arbres isolés dans un champ. L'apport des arbres en forêt n'est pas le même car ils sont bien plus proches les uns des autres.

foret

*Ceci est une moyenne, par exemple la canopée d'un chêne est différente de celle d'un sapin.

Et le carbone dans tout ça ?

Un arbre ne séquestre pas du carbone dès sa plantation, effectivement il faut attendre plusieurs années avant qu’il ne commence à en capter.

Une fois les arbres exploités, le CO2 piégé pendant leur croissance reste stocké durant toute la durée d'utilisation des produits fabriqués à partir du bois. Les arbres stockent du CO2 via la photosynthèse. En effet, l'arbre utilise ses feuilles pour capter la lumière. Les stomates de la feuille absorbent le gaz carbonique de l’air (CO2), qui pénètre dans les cellules. Ce CO2 est alors transformé en glucides par une réaction qui met en jeu l’eau absorbée par les racines et l’énergie solaire captée par la chlorophylle qui se trouve dans les chloroplastes. La synthèse des glucides permet la libération de l’oxygène dans l’air.

Les acteurs de la gestion forestière

Nos experts œuvrent quotidiennement à l’entretien durable des forêts dont nous avons fait l'acquisition. Chez EcoTree, nous travaillons avec des partenaires locaux que nous sélectionnons avec soin. Ils sont situés au plus proche de nos forêts afin d’assurer un suivi régulier et d’intervenir facilement et rapidement. Découvrez-en quelques-uns.

Ils se sont engagés pendant le mois de la forêt

Cave Des copainsAiroise isolationGip GroupeOrientactionNouvelle CrozeLa ToulineJezequelKite ConnectAssifepCampingsNewtonLogopromDarbierEspace langues découvertesMariettonJPGfeelifebrain4valueJPGA-B ConseilsMarcelSchemaTwelve

Vous souhaitez vous engager durant le mois de mars ?

Contactez-nous pour découvrir notre offre spéciale et participer ainsi à la gestion durable des forêts et la préservation de sa biodiversité.

Contactez-nous