Blog

News from our forests, events, the life of the EcoTree team

Défi de Bonn : restaurer les forêts mondiales

Défi de Bonn : restaurer les forêts mondiales

Le Défi de Bonn (Bonn Challenge) est un effort mondial de reforestation de terres dégradées et déboisées. Lancé en 2011, le projet prévoyait de restaurer 150 millions de terres d’ici à 2020. La nouvelle ambition est de parvenir à 350 millions d’hectares en 2030. Ce, afin de développer les économies locales, d’améliorer les rendements agricoles, et de créer d’immenses puits de carbone.

Lancé en 2011 à Bonn, à l’initiative de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) et du gouvernement allemand, avant d’être approuvé et étendu à 2030 par la Déclaration de New York sur les forêts, lors du Sommet sur le climat des Nations Unies de 2014, 44 gouvernements, associations et entreprises du monde entier se sont engagés à soutenir ce défi. En 2017, les engagements pris pour restaurer les paysages forestiers couvraient déjà plus de 160 millions d’hectares.

Reboiser 350 millions d’hectares en 2030

Ce défi gigantesque se place dans un effort mondial pour le climat, mais également de soutenabilité du développement, que porte l’ONU. En 2014, un important rapport scientifique (Changes in the global value of ecosystem services) dresse le terrible constat que la dégradation et la reconversion des terres ont causé « une perte estimée entre 4,3 et 20,2 mille milliards de dollars US par an en valeur de biens et services écosystémiques. Plus directement, 1,5 milliard de personnes sont affectées par plus de 2 milliards d’hectares de terres dégradées et déboisées ». Nous savons également que la dégradation des sols et de l'eau est souvent à l’origine d’un cercle vicieux de pauvreté, de dégradation de l'environnement et de la santé publique et environnementale. Décision est alors prise de restaurer 150 millions d’hectares de terres dégradées et déboisées dans les biomes du monde entier, créant ainsi environ 84 milliards USD par an de bénéfices nets, qui pourront apporter des opportunités directes de revenus supplémentaires aux communautés rurales.

Dès 2014, lors du Sommet mondial sur le climat des Nations Unies, une Déclaration de New York sur les forêts est adoptée par plus de 100 gouvernements, ONG et entreprises privées, approuvant l’objectif 2020 du Défi de Bonn et lui fixant une suite et une nouvelle cible pour 2030 : 350 millions d’hectares reboisés. La réalisation de cet objectif devrait générer environ 170 milliards USD par an en bénéfices nets, grâce à la protection des bassins versants, l’amélioration du rendement agricole et des produits forestiers, et stocker jusqu’à 1,7 gigatonnes de CO2 équivalent par an.

De bons résultats, oui mais…

Aujourd’hui, les objectifs de restauration des forêts ont été atteints, mais en 2019, un article paru dans la revue Nature alerte sur le fait qu'une partie de ces boisements a une vocation trop prioritairement économique de commerce du bois, qui peut nuire à l'efficacité du projet pour le climat. Les scientifiques estiment que la restauration de forêts naturelles (plutôt qu’augmenter les surfaces dédiées à la sylviculture) est le meilleur moyen d'éliminer le carbone atmosphérique et permettrait d’atteindre l’objectif d’1,5°C, tandis que les projets visant à tripler la superficie des plantations, actuellement envisagés, (soit une exploitation de 50% du bois) ne permettront pas d'atteindre l'objectif climatique de l'accord de Paris. Les scientifiques estiment qu’il est urgent de prioriser la régénération d'écosystèmes forestiers naturels pour permettre aux sols perturbés de retrouver leur état antérieur riche en carbone.

Aujourd’hui, la région pakistanaise de Khyber Pakhtunkhwa est la première à avoir pleinement mis en œuvre ses engagements et à les avoir poussés encore plus loin.

EcoTree's Services & Guarantees

reassurance.paiements_securises.titre

Secure Payments
Stripe - SEPA (€)

Customer service

Customer service
Satisfied or refunded
24/7

Avis Vérifiés
Compliance

Compliance
EcoTree is registered at the French Financial Authority (AMF: "Autorité des Marchés Financiers") under number D-18-01

Sustainable management

Sustainable management
All our forests are insured, certified, and sustainably managed.