Portrait de Nikoline, coordinatrice marketing junior à Copenhague

Étudiante franco-danoise, Nikoline a vécu aux quatre coins du globe et ne manque pas d’humour. Une recrue précieuse pour l’équipe danoise d’EcoTree !

Sophie le Masne

Chargée de communication
Portrait de Nikoline, coordinatrice marketing junior à Copenhague

Étudiante franco-danoise, Nikoline a vécu aux quatre coins du globe et ne manque pas d’humour. Une recrue précieuse pour l’équipe danoise d’EcoTree !

Un drôle de recrutement !

Étudiante en Master à l’IÉSEG école de commerce à Lille, c’est dans le cadre d’un échange pour son Master I que Nikoline est partie étudier à l’école de commerce CBS de Copenhague.

“A la fin de mon Master I, je souhaitais rester au Danemark et y faire une année de césure pour pouvoir découvrir un travail qui me plaise, qui ait du sens et qui soit utile. 
C’est donc dans le secteur de l’économie sociale et solidaire que j’ai cherché, et je suis assez rapidement tombée sur une annonce postée par EcoTree. C’était tout à fait ce que je cherchais, un vrai coup de coeur ! J’ai immédiatement postulé. Pour les convaincre de me choisir, j’ai établi une mise en scène amusante, qui a eu l’air de leur plaire. 
J’avais préparé une affiche sur laquelle il était écrit en anglais : "voici pourquoi vous devriez m’engager". Au-dessous, un diagramme circulaire résumant mes qualités et une photo de moi espiègle (tongue-in-cheek) et triomphante, posant dans la forêt. J’avais mis en sous-titre : “d’ailleurs, voici une photo de moi en forêt”. Je crois que ça les a fait rire, et comme ils ont jugé que j’avais en plus les compétences pour le poste, j’ai été recrutée. J’en suis absolument ravie et je crois qu’ils ne sont pas mécontents de leur choix pour l’instant !”

De Vannes à Copenhague, itinéraire d’une breto-danoise

A présent, Nikoline est toujours étudiante en Master de management spécialisé MIS (Management of Information System) avec son école de commerce. Elle effectue son stage de fin d’études en CDD avec EcoTree. En avril, elle commencera un projet de consulting avec EcoTree. 

Sa famille française est originaire de Vannes dans le Morbihan, tandis que son père est danois. Pouvait-on rêver meilleure filiation pour entrer chez EcoTree ?
“Je suis née à Copenhague, puis j’ai vécu en France, aux Etats-Unis à New York, et à Shanghai en Chine. Mais comme j’ai quitté tôt le Danemark, je parle assez mal le danois. C’est aussi une des raisons pour lesquelles je voulais travailler ici : améliorer mon niveau dans cette langue. Une partie de ma famille le parle, mais pas moi ! Je suis donc des cours de danois, parallèlement à mon travail. Dans l’équipe de Copenhague, nous sommes en fait cinq à suivre des cours de danois. Entre nous, la communication se fait en anglais, puisque nous venons tous de différents pays.” 

Travailler à Copenhague, c’est la joie !

A Copenhague, les missions de Nikoline sont transverses au BtoB et au BtoC. “Sur ce deuxième point, je viens en aide à Kia et Alex pour animer les réseaux sociaux, ainsi que sur d’autres projets qu’ils mènent. En BtoB, je travaille avec les business developers. J’ai également mes propres projets en innovation : forest view, réalité augmentée, time-lapse, la formation e-learning que je traduis du français, et je m’occupe avec Vianney Renard de placer les appareils pour photographier les animaux de nos forêts.”

Comme en France, la pandémie de Coronavirus a un peu cassé l’ambiance au bureau de Copenhague. “Mais avant que les restrictions soient imposées, c’était vraiment génial ! Tous les vendredis matins, nous organisions un petit-déjeuner, par exemple. Aujourd’hui, ce n’est plus possible, mais nous restons soudés et de bonne humeur. Nous avons toujours la possibilité de prendre nos repas sur le rooftop quand il fait beau. Venant presque tous de nationalités différentes, nous avons beaucoup de choses à nous faire découvrir. Nous sommes deux Suédois, deux Danois, des Franco-Danois, une Italienne, un Anglais, une Belge, un Roumain et un Néerlandais.
Pour conserver une cohésion d’équipe, Thomas nous permet de venir dans les bureaux, et nous faisons assez peu de télétravail. Nous prenons toutes nos précautions, les bureaux sont traités toutes les semaines, j’ai fait dix fois le test du Covid ! Nous avons réorganisé les bureaux de manière à être assez éloignés les uns des autres. Les business developer alternent dans les bureaux pour qu'il n’y ait pas plus de deux/trois personnes par salle. Et nous avons un super espace de coworking qui nous permet de nous tenir loin des autres mais de nous rapprocher si l’un ou l’autre a besoin d’aide ou une question à poser. Ça fonctionne bien.”

Travailler chez EcoTree a du sens

“Ce que j’aime beaucoup dans le métier que j’exerce chez EcoTree, c’est que mes tâches sont très variées, ce qui me correspond bien. J’ai la chance d’être incluse sur des projets qui m'intéressent particulièrement, car ils concrétisent des sujets que je n’ai pu qu’effleurer avec des cours introductifs sur le web design, le code, l’innovation technologique…J’aime participer aux brainstormings sur la communication et le marketing, mais aussi pour le BtoB, où il est toujours très passionnant de trouver des idées innovantes pour collaborer avec d’autres entreprises ou événements et salons. 
Et, surtout, je trouve que le travail que nous faisons a du sens. Chaque jour, je suis motivée pour aller travailler, j’ai un peu trouvé un travail qui correspond à mon ‘ikigai’.”
EcoTree, une joie de vivre et une raison d’être tout en même temps ? On vous assure, c’est une réponse qu’elle a donnée toute seule !