Blog

Nouvelles de nos forêts, événements, vie de l'équipe EcoTree

Portrait de Juliette, jeune commerciale d’EcoTree

Portrait de Juliette, jeune commerciale d’EcoTree

Juliette Chrétien a intégré EcoTree au cours de ses études dans le cadre d’un stage, à l’issu duquel elle a décidé de poursuivre avec la startup par une année en alternance, jusqu’à décrocher un CDI. La jeune commerciale revient sur son parcours et nous parle de sa passion pour les forêts et la biodiversité.

Quand as-tu intégré EcoTree ?
Juliette Chrétien : J’ai rejoint EcoTree en janvier 2019. Nous n’étions alors qu’une dizaine, et j’étais la deuxième fille de la boîte. Je suis venue renforcer l’équipe commerciale de Géraldine et de Baudouin. Nous étions donc trois à nous occuper de la prospection et du suivi des clients, n’ayant pas beaucoup de moyens, mais beaucoup à faire. Ça a été très formateur pour moi. 

Tu étais encore étudiante ?
J.C.
: Oui, j’ai été recrutée par EcoTree dans le cadre de mon stage de master 1. J’étudiais dans une école de commerce et de sciences, orientée vers le domaine de l’agroalimentaire et de la santé. Je n’avais pas très envie de travailler dans ces secteurs-là, mais la formation scientifique de l’école m’avait attirée. Au fur et à mesure de mes trois premières années d’études, je me suis aperçue que j’avais envie de travailler dans le développement durable. Je m’étais beaucoup renseignée sur le changement climatique, l’importance de la biodiversité, qui sont des sujets qui nous concernent directement et auxquels je suis très sensible.


“Trouver un boulot qui a du sens et réussir à décider les acteurs économiques qui ont un impact direct sur l’écologie, c’est cela qui m’a motivée !”

 

Qu’est-ce qui t’a attirée chez EcoTree ?
J.C.
: J’avais envie de trouver un travail qui ait du sens et un impact direct et concret sur le climat. Ce que j’aime bien chez EcoTree, c’est que nous sommes en interaction avec différents acteurs. Nous donnons une impulsion stratégique à certaines entreprises et, ce qui est très plaisant, c’est que nous arrivions à faire du sur-mesure pour chacune. J’adore prendre du temps avec un client pour réfléchir à la meilleure façon pour son entreprise d’intégrer EcoTree. C’est là un des intérêts de ce travail. Nous posons beaucoup de questions pour comprendre les problématiques de l’entreprise, afin de lui proposer le meilleur partenariat possible avec EcoTree. Et nous y arrivons pratiquement toujours !
Trouver un boulot qui a du sens et réussir à décider les acteurs économiques qui ont un impact direct sur l’écologie, c’est cela qui m’a motivée !

Et à présent ?
J.C.
: Je n’ai pas tout à fait fini mes études. J’ai validé mon stage de master 1 avec EcoTree, puis il fallait que je trouve une entreprise avec laquelle travailler dans le cadre de mon Master 2, mené en alternance. J’avais d’abord envie de voir autre chose, mais tout compte fait, je me suis dit que c’était aussi bien de poursuivre avec EcoTree, sachant que j’y étais bien et que le travail m’y intéressait. Fin août, j’aurai donc fini mes études, et EcoTree m’a fait une proposition d’embauche en CDI à partir du mois de septembre. J’aurai bientôt mon diplôme et je serai fin prête pour continuer avec EcoTree à 100%.

Comment as-tu trouvé ce poste chez EcoTree ?
J.C.
: Sur une plateforme de recrutement. J’ai passé un entretien avec Géraldine, qui s’est bien passé. L’équipe m’a ensuite accordé sa confiance et j’ai commencé à travailler dans leurs petits bureaux du sixième. Nous n’étions vraiment pas nombreux. C’est incroyable de regarder, rétrospectivement, la progression de l’entreprise entre janvier et septembre, au cours de mon premier stage, et plus encore depuis la fin de l’année 2019 ! Encore plus de gros projets et de grandes évolutions sont à l’ordre du jour. Et même si l’entreprise grossit, EcoTree parvient à conserver son identité. Cela se traduit par une véritable cohésion entre tous les collaborateurs. C’est surtout grâce aux cofondateurs, qui parviennent à insuffler cet esprit dans l’entreprise, mais tout le monde donne le maximum de ses possibilités pour EcoTree, si bien que ce qui était leur bébé à l’origine devient celui de tous. 


“L’avantage de travailler pour EcoTree, c’est qu’il n’est pas difficile de croire en son discours”


Tu as hâte de commencer ta vie professionnelle chez EcoTree ?
J.C.
: Je suis très contente de ce CDI qui arrive et je dois beaucoup à EcoTree, car j’ai énormément appris avec toute l’équipe. J’ai acquis une véritable aisance à l’oral et j’ai beaucoup appris pour parvenir à communiquer auprès de tout type d’acteurs. Etre en Master 1 à 21 ans et s’adresser à un directeur RSE ou à un directeur de la communication d’un très grand groupe n’est pas chose facile. Au début, je n’en menais pas large, mais en m’appuyant sur mes connaissances et mes compétences, j’ai appris à me sentir plus légitime. L’avantage de travailler pour EcoTree, c’est qu’il n’est pas difficile de croire en son discours. Je suis totalement alignée avec la philosophie de la startup. 

Quelle est ta mission, aujourd’hui, chez EcoTree ?
J.C.
: Ma mission est de développer un portefeuille client sur une verticale, d’entretenir de bonnes relations avec mes clients, de leur proposer de développer un projet qui soit propice à leurs besoins. Cela me prend beaucoup de temps mais il y a un autre aspect intéressant chez EcoTree, c’est que nous participons tous à structurer une startup en pleine croissance. Cela me permet de toucher à différents projets transverses. En ce moment, c’est la stratégie marketing BtoB. Nous travaillons à améliorer nos connaissances sur le marché, afin que notre offre réponde encore mieux aux besoins des entreprises. Or, le marché ne cesse d’évoluer, ce qui nous oblige à nous tenir constamment informés pour ne pas louper le coche. C’est très excitant. 


“Pour ma naissance, il faut tout de même noter que mon grand-père a planté 5000 arbres”

 

Est-ce que tu connaissais bien les forêts avant d’intégrer EcoTree ?
J.C.
: Mon grand-père est exploitant forestier. Il possède plusieurs hectares de forêt en Bretagne qu’il exploite un peu à l’ancienne, mais il se rend compte aujourd’hui qu’il faut faire évoluer cette manière de faire, qui n’est pas toujours très proche de la nature. C’est toutefois un véritable amoureux de la nature, passionné par la faune et par la flore. Son fils a aussi fait une école de sylviculture. Pour ma part, je me suis retrouvée dans le monde de la forêt un peu par hasard, mais finalement cette passion familiale pour les forêts se transmet de génération en génération. Enfant, j’ai donc passé du temps dans cette maison qu’il a au milieu de la forêt, et nous allions nous balader, ramasser les champignons, etc.
Pour ma naissance, il faut tout de même noter que mon grand-père a planté 5000 arbres.

C’est beau ! Mais encore ?
J.C.
: Oui. Pour le reste, Baudouin et Géraldine, qui étaient mes tuteurs de stage, m’ont donné beaucoup de conseils pour que j’en apprenne davantage sur la forêt. Ils m’ont fait confiance et m’ont responsabilisée dès le début, ce dont j’avais besoin et qui m’a permis de progresser rapidement.
Je suis contente d’avoir dans mes verticales la filière bois, ce qui me donne l’occasion de mettre en place des partenariats avec toute cette filière. Or, si toutes les entreprises ont un intérêt à s’engager avec EcoTree parce que le réchauffement climatique est l’affaire de tous, les entreprises de la filière bois sont les premières concernées, parce que c’est leur matière première. Pour conclure, je suis ravie de poursuivre l’aventure avec EcoTree qui ne fait que grandir et se développer jour après jour !
 

Articles similaires
Déconfinement : attention à la faune et la flore forestières
Déconfinement : attention à la faune et la flore forestières

Après quasiment deux mois de confinement, nous allons pouvoir retrouver le plaisir des balades en forêt. Mais attention ! Les mesures de sécurité et de prévention peuvent varier selon les régions et les départements et, surtout, prenons garde de ne pas déranger la faune et la flore qui ont pris leurs aises en notre absence.

Lire la suite

Partenariat Teebike et EcoTree : 1 roue achetée = 1 arbre planté
Partenariat Teebike et EcoTree : 1 roue achetée = 1 arbre planté

L’ingénieuse idée de Teebike est de donner une seconde vie électrique à votre vélo en changeant simplement votre roue avant, le tout pour un prix modeste et sans complexité de montage. Aujourd’hui, Teebike noue un partenariat avec EcoTree. Pour chaque roue achetée 1 arbre est planté.

Lire la suite

Hibou moyen-duc, oiseau commun de nos forêts
Hibou moyen-duc, oiseau commun de nos forêts

Rapace nocturne de taille modeste, le hibou moyen-duc est un peu plus petit que la chouette hulotte. En France, il fait partie des espèces protégées. Il n’est pas menacé de disparition mais l’élimination des haies bocagères, des prairies en jachère et des bosquets boisés, qui sont ses territoires de chasse, ne favorise pas son expansion. Alors qu’il est un très prolifique chasseur de petits rongeurs.

Lire la suite

L’écureuil roux, un animal de nos forêts et de nos parcs
L’écureuil roux, un animal de nos forêts et de nos parcs

Petit rongeur arboricole diurne, l’écureuil roux passe sa vie à courir après la nourriture qu’il enterre un peu partout, participant au développement des essences d’arbres et à toute la biodiversité. Là où la nourriture est abondante, on peut le voir sauter d’arbre en arbre même en plein hiver, mais la fragmentation des forêts et la disparition des bocages lui est néfaste.

Lire la suite

Services & Garanties EcoTree

reassurance.paiements_securises.titre

Paiements sécurisés
Stripe - SEPA

Service client

Service client
Satisfait ou remboursé
24h/24 & 7j/7

Avis Vérifiés
EcoTree & l'AMF

EcoTree & l'AMF
EcoTree est enregistré auprès de l’AMF sous le numéro D-18-01 en tant qu’intermédiaire en biens divers

Gestion durable

Gestion durable
Toutes nos forêts sont gérées durablement, certifiées et assurées.